Le Blog​

AdWords Annonces dynamiques (DSA) : le guide !

Indispensables des campagnes AdWords sur le réseau Search, les annonces dynamiques permettent d’adapter le contenu des publicités à la réalité des recherches. Face à des requêtes en évolution constante, et variables d’un internaute à l’autre, opter pour des annonces dynamiques vous assure de gagner en cohérence et en granularité sur les mots clés mais aussi d’affiner votre ciblage. Une combinaison gagnante pour qui souhaite étendre son audience, tout en restant le plus pertinent possible. Afin de tirer parti au maximum de ce format AdWords, explorons les bonnes pratiques relatives à la mise en place d’annonces dynamiques performantes.

Ciblage : misez sur les comportements utilisateurs

Afin d’optimiser la création de vos annonces dynamiques, la première chose à faire est de créer des groupes de ciblage. Pour cela, reportez-vous aux catégories cibles pour annonces dynamiques. Ainsi, vos catégories seront personnalisées en fonction du contenu de vos landing pages et des requêtes associées. De même, optez pour un ciblage linguistique. Il s’agit simplement de choisir la langue cible dans laquelle est configurée votre campagne.
Autre approche intéressante, créer une cible automatique pour l’ensemble du site. Ainsi, la mise en corrélation des requêtes se fait sur l’ensemble des contenus, LP incluse. A noter toutefois, cette méthode n’est pas conseillée si des requêtes se chevauchent entre plusieurs annonces dynamiques. Dans ce cas, limitez le nombre de pages pour viser une cible plus restreinte. Le trafic sera moindre mais vos enchères aussi !
Les données incluses au rapport de catégories sont également un bon support pour la création de vos annonces dynamiques. Elles permettent notamment d’identifier les catégories performantes. Inutile d’inclure les mots clés les plus porteurs dans vos groupes de mots clés, Google les utilisent déjà lors de la personnalisation.
Enfin, pensez à créer un groupe d’annonce dédié pour chacune de vos cibles. En effet, les titres des annonces dynamiques étant déjà plus longs par nature, cette tactique vous permet de profiter de descriptions plus personnalisées. Pour un suivi précis, n’oubliez pas de personnaliser également l’url via une url de suivi dynamique. Evidemment, les extensions d’annonces se prêtent également à ce format.

Exclusions, la clé pour maitriser son budget

Opter pour les annonces dynamiques, c’est laisser – un peu – la main à Google. Si la méthode présente bien des avantages, il est toutefois nécessaire de garder l’œil ouvert. Ainsi, pour éviter les envolées de CPC, ne négligez pas les exclusions !
Notre premier conseil : excluez de vos cibles d’annonces dynamiques, tout élément textuel qui n’est pas en lien direct avec une transaction. Ainsi, vous éviterez d’investir dans des campagnes qui drainent du trafic vers des pages qui ne sont pas sujettes à la conversion, comme une FAQ ou un blog.
En complément, appuyez-vous  sur le rapport des termes de recherches afin d’identifier les requêtes hors champs. Même dynamique, l’idée est de cercler votre investissement.
Enfin, à chaque mise en veille ou suppression d’un terme de vos campagnes de Search, incluez celui-ci à vos exclusions d’annonces dynamiques afin de limiter la couverture excessivement large.

Performances : diversifiez les stratégies

Vous l’aurez compris, les annonces dynamiques vous aident, en premier lieu, à mieux cibler vos annonces. Elles fonctionnent très bien avec le système d’enchères dynamiques.
De même, il est intéressant de coupler cette stratégie à l’utilisation de listes de remarketing pour les annonces sur le réseau Search. Ainsi, vous accédez, pour une enchère, plus basse, aux visiteurs s’étant déjà rendus sur votre site au préalable.
 
Besoin de renfort pour une stratégie AdWords optimale ? Contactez nos experts métiers 😉

Les métiers Jvweb