Le Blog​

Adwords & RGPD, le point sur la mise en conformité

Prévue pour mai, la mise en œuvre du nouveau Règlement Général Européen sur la Protection des données, le fameux RGPD, impacte l’ensemble des acteurs du digital. Google ne fait pas exception à la règle. Avec un écosystème basé sur la collecte de données, le géant américain doit, lui aussi, se prêter au jeu de la mise en conformité. Retours sur les chantiers déployés.

RGPD, de la nécessité d’obtenir le consentement des utilisateurs

Sujet de fond, le déploiement du RGPD impose aux éditeurs, comme aux annonceurs, de se mettre en conformité avec les attentes de l’Union Européenne en matière de protection des données privées. Pour ce faire, Google a fait évoluer ses règlementations et outils ces derniers mois. Si l’essentiel des mises à jour est traitée, Google prévient que d’autres restent à venir.

Pour l’heure, Google confirme de faire évoluer sa politique en matière d’annonces. Editeurs comme annonceurs devront s’assurer d’obtenir le consentement de l’utilisateur final pour profiter des services Google.

En parallèle, Google annonce qu’une mise à jour de la politique de consentement est prévue pour l’entrée en vigueur du RGPD. Sans préciser lesquelles, Google informe les éditeurs qu’ils devront prendre davantage de mesures pour obtenir le consentement. Une solution d’accompagnement serait même en préparation, en collaboration avec l’IAB Europe.

Mise en conformité RGPD, un chantier de fond pour Google…

Au delà de ces premières communications, Google travaille le chantier de la mise en conformité plus en profondeur. Un site dédié au Legacy Google détaille même les différentes étapes du projet. Sans entrer dans le détail de chaque item, retenons tout de même la bonne volonté du géant de se confronter aux exigences de l’UE.

Ainsi, au sommaire de la mise en conformité RGPD, l’on retrouve :

  • La mise à jour des Conditions de l’ensemble des outils Google : Adwords, évidemment, mais aussi Analytics, Customer Match, Tag Manager, Data Studio… Et ce, afin de s’assurer d’un traitement des données personnelles dans les règles, en qualité de sous-traitant.
  • Des mesures technologiques afin de renforcer la protection des données
  • Une politique claire de gestion des incidents et la possibilité d’être assisté 24/24 afin d’identifier les incidents liées à la sécurité des données ou leur violation en lien avec le périmètre RGPD.
  • Davantage de transparence sur la gestion des données publicitaires auprès de l’utilisateur final, par des contenus courts comme « pourquoi cette annonce ? », par exemple.
  • De meilleures pratiques en matière de confidentialité, comme le paramétrage du Respect de la vie Privée

Et vous, que faites-vous pour vous aligner RGPD ?

C’est finalement la question que Google amène les directeurs marketing à se poser. Car, au delà de la gestion de son propre écosystème, Google s’inscrit dans une chaîne, la vôtre. Ainsi, Google attire l’attention sur des questions clés comme :

  • votre capacité à garantir aux utilisateurs contrôle et transparence dans l’utilisation de leur data
  • la mise en place d’un système d’obtention du consentement conforme RGPD
  • le déploiement d’un module permettant de gérer ses préférences de compte
  • la création d’une procédure permettant, si nécessaire, de prouver aux autorités votre bonne foi

Vaste chantier en perspective. Pourtant, la date fatidique approche. Et vous, quelles sont vos priorités concernant RGPD ?