Le Blog​

Amazon Ads : quel horizon pour 2019 ?

S’imposant l’an passé comme le 3ème poids lourd de la publicité en ligne, derrière Google et Facebook, Amazon est en passe de sévèrement bousculer le marché. En 2018, le géant de l’E-Commerce a, pour la première fois, dépassé le seuil des 2 milliards de dollars avec ses Ads. Bien que toujours catégorisée comme « Divers » dans son rapport annuel, cette activité séduit incontestablement les annonceurs, dont l’investissement hausse de manière considérable. Alors, quels sont les petits secrets d’Amazon Ads ?!

#1. Une marketplace unifiée

Focalisée sur l’E-Commerce, Amazon a, au fil des années, multiplié les initiatives sur le marché de la publicité, sans en faire une priorité. Posture qui a évolué depuis l’an passé et a donné lieu à quelques réorganisations internes.

En premier lieu, les différentes entités ont été centralisées sur une même marketplace Amazon Advertising, associée à une plateforme, rebaptisée Amazon DSP. En parallèle, les équipes ont été étoffées sur ce segment, notamment en recrutant des profils venus de Google, Facebook et Twitter.

Pour 2019, les rumeurs vont bon train. Certains annoncent notamment une refonte de la plateforme destinée aux vendeurs pour le premier semestre. Baptisée One Vendor, cette interface rassemblerait Vendor Central et Seller Central en un même outil, plus complet.

#2. Une interface utilisateur repensée  

Dans le même esprit, Amazon Ads a revu son interface publicitaire afin de la rendre plus fonctionnelle aux annonceurs. Si l’on reste assez loin de la fluidité et de la richesse d’un Google Ads, notons tout de même quelques avancées ! Ainsi, la gestion des comptes a été simplifiée par :

  • l’enrichissement et la personnalisation des rapports
  • une meilleure ventilation automatique des budgets alloués
  • la mise à jour des API pour davantage d’actions automatisées, notamment dans la gestion des enchères

Plus fluide et moins chronophage, la gestion des campagnes est nettement simplifiée, notamment sur les annonces de marque ou de produit sponsorisées.

#3. Un inventaire plus large pour les marques sponsorisées

Parmi les nouveautés Amazon Ads, la mise à disposition pour les annonceurs d’un inventaire plus large à destination des marques sponsorisées. Depuis l’automne, en complément des annonces en haut des pages de résultats, Amazon Ads propose un espace à gauche, en dessous du rabat et tous les 13 emplacements.

Une opportunité qu’Amazon a souhaité développer après avoir constaté que les annonces de marques sponsorisées avaient de meilleurs taux de clics que les annonces de produits sponsorisés ou les Product Display. Coté annonceurs, le gain est probant puisqu’ils peuvent ainsi mettre en avant plusieurs produits, associés à un texte attractif.

#4. Des synergies à développer entre le payant et l’organique

Face au nombre grandissant d’offres, Amazon lui même encourage les annonceurs à se pencher dès maintenant sur une stratégie hybride mixant résultats organiques et emplacements payants pour maximiser leur visibilité.

Amazon insiste notamment sur le poids du volume de ventes dans l’affichage organique. Naturellement, plus vous vendez, mieux vous êtes affichés. De même pour le nombre de vues par pages. Un petit coup de pouce payant ne peut donc pas faire de mal à votre classement !

#5. Une plateforme Analytics dans les cartons…

Dernière brique manquante de l’écosystème Amazon Advertising, Amazon Attribution, une plateforme analytique, permettant notamment l’attribution, serait donc en développement. Une première version beta, annoncée pour mars, donnerait un accès statistique aux visites quotidiennes, pages vues, sources de trafic et volumes de ventes.

Interfaçable avec d’autres API, cet outil permettrait également de tracker les efforts publicitaires hors d’Amazon, sur Facebook notamment, et ainsi, de générer plus de performance en ligne.

Les métiers Jvweb