Le Blog​

Amélioration du taux de transformation

Aujourd’hui, une grande majorité des annonceurs se focalise sur le trafic et les couts d’acquisition.
Tout en laissant parfois de coté la transformation sur site.
Hors, entre deux concurrents le taux de transformation peut être double sur un site A vs le site B.
Donc, à dépense d’achat d’espace équivalent, le site A aura deux fois plus de conversions.
Le site B pourrait alors doubler son trafic, afin de rattraper le site A en termes de ventes.
Mais ses budgets marketing seraient fortement augmentés.
Une des solutions repose donc sur le taux de transformation sur site.
Car doubler son taux de transformation revient à doubler ses dépenses marketing
Ainsi 3 points sont importants :
1/Les tests sur les textes d’annonce
La qualité du texte des annonces est primordiale.
Une annonce peu pertinente, trop vague, peut avoir un bon taux de clic, mais un taux de transformation désastreux. Les internautes arrivent sur votre site et le quittent assez vite.
C’est donc des coûts, sans revenus. Il ne faut pas hésiter à mener des enquêtes auprès de ses clients ou prospects afin de comprendre ce qui pourrait être amélioré sur le site.
2/ L’ergonomie du site
Il est aujourd’hui possible de créer plusieurs version de site, en proposant alternativement aux internautes une version A vs page B.
Il y a de grands principes à respecter sur l’ergonomie des sites mais chaque secteur d’activité ou typologie de client peut avoir des réactions divergentes selon le visuel ou la navigation sur site.
Avec des outils tels Google Website Optimizer, il est assez aisé de comparer les résultats d’une version de page page A vs page B ou en multivariables.
Les critères à analyser sont le taux de rebond, le taux de conversion, le nombre de pages vues par visites et le temps passé sur site.
Une fois une volumétrie conséquente obtenue, ne garder que la version de site qui performe le mieux.
3- L’étude du tunnel de conversion
Une fois la landing-page optimisée, se concentrer sur le processus de commande.
Il doit être le plus court possible, sans perturbation pour le consommateur.
Éviter de polluer ces pages capitales avec de la publicité ou trop d’offres.
Chacune des pages du process de commande est à analyser afin de déterminer les éventuelles page ou le client quitte le site.
Se concentrer sur ces pages afin de comprendre l’échec de la vente.
Tester sur ces pages de nouvelles versions, toujours en utilisant l’A/B testing.
Pour résumer, apporter un trafic de qualité vers son site est nécessaire. Mais pas suffisant. Il faut ensuite tout mettre en œuvre pour convertir le prospect en client.
Et nous sommes là pour vous y accompagner !

Les métiers Jvweb