Le Blog​

AMP sur Search & Display, qu’est ce que ça change ?!

Lancé il y a maintenant 18 mois, le projet AMP – Accelarated Mobile Page – de Google a pour ambition d’offrir une navigation mobile plus performante, fluide, rapide. Discuté lors de son lancement, le format AMP a pourtant rencontré son petit succès. Aujourd’hui, Google annonce la mise en ligne d’une version teste d’AMP au sein d’Adwords. A la clé, des campagnes nettement plus performantes… Explications !

AMP, une nouvelle dimension mobile

Nous ne cessons de souligner l’importance de la fluidité pour performer sur mobile. Des pages adaptées à la vitesse de chargement, le mobinaute est encore plus exigeant. 53% des utilisateurs quittent le site si le temps de chargement excède 3 secondes. A chaque seconde supplémentaire, votre taux de conversion baisse de 20% potentiellement. Mis bout à bout, ce sont autant de ventes qui s’envolent !

Rien n’est perdu, rassurez-vous ! C’est justement l’objet des AMP que de pallier ces travers. Adopté par quelques 2 millions de pages, issues de 900 000 domaines, AMP a, en dépit des polémiques, trouvé son public. Son atout : la promesse de pages qui se chargent en moins d’une seconde… A la clé pour ces annonceurs, une augmentation sensible du taux d’interaction avec la page.

Fort de ces constats, Google a annoncé lors du dernier GoogleMarketingNext, le lancement de deux nouvelles fonctionnalités pour tirer parti des AMP :

  • la création de pages d’atterrissage AMP via Adwords sur le réseau Search
  • la diffusion des annonces sur le réseau Display via la technologie AMP

AMP dans Adwords, la révolution LP ?!

Déjà redoutable de performance, Google annonce désormais qu’AMP est capable d’afficher les pages en moins d’une demi-seconde. Et comme le dit le proverbe, « le temps, c’est de l’argent… » En permettant aux annonceurs de concevoir leur landing pages Adwords via AMP, Google leur offre un bel outil d’optimisation des performances, comme des budgets.

Pour l’internaute, des pages mobile chargées plus rapidement ; et donc, pour l’annonceur, un taux d’abandon moins important. A la clé, un CPC plus rentable et autant de profils à intégrer à vos listes remarketing.

Les annonceurs déjà en test annoncent une vitesse de chargement jusqu’à 10 fois supérieure et un taux d’interaction en hausse de 20%. De quoi se laisser tenter et participer au programme de bêta test proposé par Google !

AMP, le renouveau du display ?!

On le sait, le display est en perte de vitesse… Avec AMP, Google a justement l’ambition d’accélérer le temps de chargement des publicités (!) L’hypothèse de départ : plus vite l’annonce est chargée, plus vite elle est lue. Les impressions sont alors plus rentables et l’utilisateur profite d’une meilleure expérience.

Une partie des annonces Adwords Display est déjà diffusée via le format AMP. Les tests démontrent un chargement des annonces 5 secondes plus rapide, à conception égale. A noter toutefois, un léger différentiel de présentation.

Vous l’aurez compris, la vitesse de chargement est impérative. En premier lieu pour vos utilisateurs, mais aussi pour vos performances SEO et SEA. Ne vous privez pas d’un tel potentiel, contactez votre AM JVWEB pour une mise à niveau 😉

Les métiers Jvweb