Le Blog​

Bouton « Buy » de Google : la révolution Ecommerce en marche ?

Attendue depuis quelques mois, la nouvelle est confirmée par Google. Prochainement, les recherches sur mobile se verront rhabillées, dans les liens sponsorisés, du fameux bouton Buy. Comme Acheter. Directement sur Google, depuis son mobile. Pour Google, un pas de plus vers la marketplace, et le consommateur. Pour les annonceurs, un levier supplémentaire, dont l’émergence soulève quelques questions.

« Buy », le nouveau CTA mobile de Google

N’en déplaisent à Amazon, Ebay et autres marketplaces, Google confirme l’arrivée prochaine du fameux bouton Buy, en complément de ses annonces sponsorisées sur mobile. Pensé pour optimiser la conversion sur mobile, ce nouveau dispositif sera absent des résultats naturels.
Concrètement, en cliquant sur le bouton Acheter, généralement positionné en haut de page, le mobinaute se verra directement redirigé vers une page produit, intégrée à Google. De cet espace en marque blanche, le prospect aura la possibilité de sélectionner options, taille et mode de livraison. Bref, de quoi finaliser sa transaction. Le marchand verra alors son rôle limité aux basiques : proposition de produits, vente & expédition.

Google en mode Shopping Mobile

Loin d’être anodine, cette nouvelle stratégie renforce les intentions de Google. Après avoir exploré l’univers des comparateurs de prix, fédéré les avis clients, labellisé les marchands de confiance  et renforcé le dispositif Google Shopping, la firme confirme son positionnement. Ultime étape à franchir, celle du panier, qui marquerait l’émergence d’une nouvelle place de marché
Limiter l’affichage au mobile est également un choix stratégique. Car, comme, Google le souligne lui même, le volume de requêtes sur ce canal explose. Face à un écran laissant moins de place au display, à la concurrence d’applications orientées sur la conversion et à des tarifs plus bas, du fait d’une conversion moins fleurissante, Google choisit son camp : celui du futur !
Néanmoins, la stratégie est audacieuse car, pour fonctionner, elle réclame l’adhésion pleine et entière des marchands. Bien qu’annonceurs, certains y verraient une cannibalisation de leur rôle, et une spoliation de leur relation avec leur clients…

Des annonceurs qui s’interrogent…

En effet, en franchissant un pas supplémentaire dans le processus d’achat, Google s’interpose une nouvelle fois entre le marchand et son client. Une hypothèse qui ne séduit pas l’intégralité de l’assemblée, dont le rôle se voit réduit à celui de simple vendeur.
Afin de contrer cette crainte, Google propose aux marchands de récupérer, en opt-in, adresses mail et coordonnées postales, permettant aux marchands de poursuivre le processus marketing. En revanche, Google conserverait les données bancaires, par simplicité pour l’utilisateur, évidemment.
Coté rémunération, Google maintient son modèle CPC. Un clic sera facturé pour chaque bouton Acheter menant vers une page produit.
Tenté par l’aventure Buy ? Contactez JVWEB pour une installation en avant-première.