Le Blog​

Branding, renforcez votre notoriété grâce à la vidéo

Avant même de parler conversion, le premier défi d’une marque émergente est de se faire connaître de son audience cible, renforcer sa notoriété. Pour cela, le display a longtemps été le roi des plans media. Puis, la vidéo, chérie des internautes, s’est progressivement imposée comme levier de sensibilisation. Alors quelle stratégie adopter pour promouvoir sa marque à l’aide de la vidéo ?

La vidéo, un levier qui cartonne…

Complémentaire au display, qui couvre tout de même quelques 2 millions de sites via GDN, la vidéo est un levier performant pour construire une marque. Première étape vers la conversion, la vidéo est un outil bien adapté pour travailler sur la sensibilisation. Au produit, à la marque, à son usage. Petit à petit, s’imposer comme LA solution à un problème !

Pour cela, il faut évidemment proposer un contenu vidéo qualitatif et régulier. Toutefois, s’appuyer sur le SEO vidéo risque d’être limitatif en termes de portée. Si YouTube, avec ses 400 heures de vidéo chargées chaque minute, reste incontestablement le leader, les places sont chères.

La bonne option, misez sur une campagne dédiée à la sensibilisation afin d’asseoir votre Brandformance !

Option 1, promouvoir votre vidéo sur YouTube…

La sponsorisation de vidéo sur YouTube se décline dans moult formats, sur des audiences très fines. Pour autant, à ce stade, votre objectif est bien de sensibiliser un maximum de personnes. Optez donc pour les formats les plus utilisés des annonceurs, et donc, les plus connus des visiteurs.

4 formats YouTube axés branding

  • Les annonces TrueView désactivables : diffusées avant, pendant ou après une vidéo, ces publicités peuvent être interrompues après 5 secondes par l’internaute. Les publicités sont facturées au clic ou au terme de 30 secondes de visionnage.
  • Les annonces TrueView découverte : ce format se glisse sous les résultats naturels de YouTube, en home ou en suggestions, pour encourager à découvrir la vidéo. La facturation est au clic.
  • Les annonces vidéo non skippables : proposé avant, pendant ou après une vidéo, ce format est imposé durant la vidéo partenaire. L’internaute ne peut pas la fermer. L’annonceur paye alors au CPM, ce qui est plus onéreux.
  • Les annonces exceptionnelles : non skippable, ce format est limité à 6 secondes, ce qui réduit la pression publicitaire pour l’internaute. Ici, la facturation est au CPM également.

format-pub-vidéo

Pour la diffusion de vos annonces vidéo, segmentez votre audience YouTube assez largement. Pour cela, créez des combinaisons d’audience en ciblant par :

  • intérêt
  • mots-clés
  • critères socio-démographiques
  • emplacements (chaînes et vidéos)

Option 2, relayez sa vidéo branding sur les réseaux sociaux…

Vos futurs acheteurs sont probablement sur YouTube, mais également sur Facebook, Instagram et autres… Pour faciliter la mémorisation de votre marque, et marquer une relative puissance, multipliez les canaux de diffusion.

Mettre en place une campagne vidéo via Facebook Ads est relativement simple. Les CPL y sont probablement moins élevés que sur YouTube, l’attention aussi… Néanmoins, la combinaison des deux vous offre une belle force de frappe.

Pour cela, définissez vos publics cibles, sélectionnez l’objectif « vues de vidéos », puis laissez-vous guider. Attention à bien choisir vos emplacements selon votre cible, mais aussi le format de votre vidéo. Pour le social, privilégiez les vidéos très courtes, inférieures à 15 secondes.

Coté performances, ne limitez pas votre analyse au taux de conversion, vous seriez déçu ! Et surtout, là n’était pas votre objectif… Concentrez-vous davantage sur des métriques de notoriété, comme :

  • le taux d’affichage
  • le taux d’engagement
  • le temps de visionnage
  • le volume de recherches de la marque
  • le nombre de nouveaux visiteurs

Un doute sur votre stratégie de promotion vidéo ? Contactez JVWEB pour un accompagnement axé sur la performance !

Les métiers Jvweb