Le Blog​

Colibri : le point sur les brevets d’analyse de requêtes de Google

Présentée à la rentrée, la mise à jour Colibri, HummingBird, signée Google a vocation à aider le moteur à mieux interpréter les requêtes des internautes dans leur contexte. Pour une analyse des plus fines, Google déploie évidemment de gros moyens technologiques. Bill Slavki, spécialiste SEO, dévoile les particularités des brevets potentiellement utilisés par Google. Tour d’horizon.

Usage de synonyme : donner du sens aux requêtes

Grâce à ces brevets, Google s’appuierait désormais sur un algorithme capable d’analyser un mot, ou un groupe de mots, dans un contexte afin d’en affiner le sens.
Objectif : identifier les termes à remplacer par des synonymes et ainsi proposer via la réécriture de requêtes, un résultat au plus près de ce qu’a imaginé l’internaute.
Ainsi, Google analyserait chaque requête, et notamment les mots clés les plus éloignés de la requête principale. A chaque synonyme, serait attribué un score de confiance. Si celui ci est atteint, Google serait susceptible de substituer le mot clé.

Brevet Colibri : un système d’analyse des requêtes complexes

Pour mieux comprendre, appuyons nous sur un exemple. Imaginons la requête : « quel est le meilleur endroit pour trouver et manger des pizzas à Paris ? »
Pour l’interpréter, Google s’appuierait sur un moteur de révision de requête, lui même alimenté par :

  • Un parser, dédié à l’analyse syntaxique. C’est lui qui sélectionne les mots ou groupes de mots à remplacer par des synonymes.
    Dans notre exemple, il isole endroit / manger / pizza
  • Un générateur de synonymes, qui suggère des requêtes de sens équivalent.
    Dans notre exemple, il remplace endroit par restaurant
  • Un évaluateur de contexte global, qui permet l’attribution d’un score de confiance aux synonymes. Score lui même réutilisé pour affiner les champs lexicaux conjoints.
    Dans notre exemple, l’association de endroit, pizza, manger,  lui permet d’attribuer un bon score à restaurant comme synonyme d’endroit, soit un lieu où manger
  • Un évaluateur de contexte adjacent, destiné, d’une part, à associer certaines requêtes de l’expression entre elles et, d’autre part, à exclure certains termes, tels que les homonymes.
    Dans notre exemple, l’association de endroit et manger suggère un restaurant et exclut, par exemple, un musée.

Réécriture de requêtes : vers une reformulation systématique ?

Pour le moment, la question reste en suspens. Toutefois, ces brevets, associés à la mise à jour Colibri, s’inscrivent dans une lignée de travaux lancés en 2003. Aujourd’hui, Google utiliserait trois méthodes de réécriture de requêtes :

  • Le champ lexical étendu : les mots ayant une racine commune. Ex : voyage / voyager
  • Un thésaurus : un énorme dictionnaire des synonymes, combinés aux hyperonymes et hyponymes. Ex : voyage / circuit.
  • Le remplacement d’une requête par un terme associé, largement requêté. Ex : voyage / séjour

Vous souhaitez davantage d’informations ? Les spécialistes SEO JVWEB répondront à vos questions.

Syvoun Phay
Account Manager SEO
> Voir les articles

Les métiers Jvweb