Le Blog​

Des indices sur Google Me

Tel Sherlock Holmes, la blogosphère cherche le moindre indice du développement de Google Me, le nouveau réseau social de Google.
Après le Tweet de Kevin Rose et la déclaration d’Adam D’Angelo, les internautes sont très impatients et curieux de savoir si oui ou non l’ogre de Moutain View est en train de réaliser un concurrent pour Facebook. Google semble se préserver de dévoiler la moindre information à ce sujet. S’il s’y attèle, il cache son jeu et le développe en interne. Comme quoi Google a bien appris la leçon de base de la stratégie d’entreprise : converser les projets phares dans l’enceinte de l’entreprise. Pas de rachat de firme compétente pour le coup.
Une autre piste semble indiquer que ce nouveau réseau social est réellement en cours de développement : le moteur de recherche désire réaliser une étude sur le comportement des internautes vis-à-vis des réseaux sociaux. Il a donc envoyé à des internautes des mails leur proposant de participer à une étude « physique » dans les locaux de Google à Dublin, en Irlande. Notons que les participants doivent signer un accord de confidentialité.
Après les réponses assez vagues des dirigeants qui n’ont jamais démentis travailler sur un nouveau réseau social, la rumeur va encore monter d’un ton. Ironie du sort, celle-ci est principalement relayée par Twitter et Facebook. Google veut t’il effrayer ses concurrents, alors que Facebook est en légère perte de vitesse depuis le mois de Juin ? Désire-t-il développer un réseau social ou leur proposer une alternative viable (contrairement à Orkut et Google Buzz) ?
Quoi qu’il en soit, voici deux exemples de questions posées lors de ces entretiens (source: techcruch) :
Durant les 3 derniers jours, Quel moyen de communication avez-vous utilisé pour contacter  vos amis ou votre famille ?
1 Téléphone
2 Email
3 Messagerie instantanée
4 SMS
5 Réseau social
Durant les 3 derniers jours, quel réseau social avez-vous visité plus d’une fois ?
1 Facebook
2 Twitter
3 Myspace
4 LinkedIn
5 Orkut
Quoi qu’il en soit, il est évident que Google craint les réseaux sociaux et veut rapidement prendre l’ascendant sur ces derniers pour conserver sa royauté. Elémentaire mon cher Watson.