Le Blog​

E-Commerce 2019, bilan et tendances

La FEVAD nous le confirme chaque année : l’E-Commerce va bien. L’an passé, 9 internautes sur 10 ont réalisé une transaction en ligne ; des transactions qui ont, elles-mêmes, augmenté de 21%. Au cœur de ce succès, un paysage E-Commerce en constant mouvement, qui multiplie les innovations techniques mais aussi les concepts. Similar Web et Ecommerce Nation ont mené l’enquête et nous révèlent quels acteurs du E-Commerce ont les faveurs des consommateurs, ainsi que les grandes tendances qui les séduisent. Découverte !

Les marketplaces, indétrônables !

Comme dans les éditions précédentes, les marketplaces restent les grandes gagnantes de ce top 100, puisqu’elles occupent les 4 premières places du top 100. Une petite variation néanmoins, pour la première fois, LeBonCoin s’impose d’une petite tête (173 millions de visiteurs, versus 172 millions) devant le géant Amazon, bon second.  S’en suivent Cdiscount, Ebay et Booking, dont le trafic est 3 à 4 fois inférieur.

Face à de tels scores, difficile de nier le succès des marketplaces. Au nombre de 14 000, à échelle mondiale, les places de marché devraient représenter quelques 67% des ventes E-Commerce d’ici 2022, selon une étude Forrester.

La nouveauté réside davantage dans ce qu’il y ait vendu, que comment. Ainsi, les grands gagnants 2019, sont les acteurs E-Commerce prônant le second-main. En tête, Vinted, le lituanien qui revend de la fripe. Avec sa stratégie de gratuité pour les vendeurs, Vinted draine chaque mois quelques 3 millions de visites, le faisant atterrir à la 9ème place du classement, et prendre 12 positions en un trimestre…

Même combat pour BackMarket, spécialiste du second-main High Tech, qui s’il se positionne en 43ème place du Top 100, gagne tout même plus de 50% de trafic supplémentaire en une année. Backmarket, grâce au SEA, remporte 17% du trafic généré par la requête « iphone », se positionnant ainsi en 2ème position, juste après Apple.

Les retailers misent sur l’expérience…

Face à la puissance des marketplaces, les retailers n’ont d’autre choix que de miser sur l’expérience client pour tirer leur épingle du jeu. Leroy Merlin, avec ses 26 millions de VU mensuels, se classe en 6ème position du Top 100, suivi de près par la Fnac en position 7, puis Darty en 13.

Toutefois, s’ils sont un peu plus bas dans la liste, ce sont véritablement Décathlon (18ème), Conforama (26ème) et Gifi (39ème) qui se démarquent le plus. Décathlon, très axé sur le physigital, gagne 8 places. Chaque mois, 3,5 millions de visiteurs y font une escale sportive. Même constat pour Conforama, qui peine en boutique, mais perce sur le web avec une augmentation de 15% de son trafic sur l’année. Enfin, Gifi, qui refond sa stratégie d’implantation de boutiques, gagne 22 places au classement en drainant un trafic de 40% supérieur à celui de l’an passé.

Coté tourisme, l’on constate également une évolution des usages puisque Airbnb, 10ème, surpasse largement les acteurs traditionnels de l’E-Tourisme, tels qu’Opodo ou Expédia, respectivement 70ème et 62ème, et ce, en dépit de leur progression. Le low cost a néanmoins toujours la côte, puisque Ryanair (64èm) et Voyage Privé (56ème) perfoment plutôt bien.

Le Green, prochaine révolution E-Commerce ?

Dans la veine de l’engouement pour le second-main, les français s’intéressent de plus en plus au respect de l’environnement, une tendance qui se ressent notamment dans les recherches. Certains acteurs du E-Commerce ont ainsi commencé à se distinguer sur cet univers qui promet une forte croissance dans les mois à venir.

Ainsi, Intersport qui souffre de sa notoriété, regagne en popularité grâce au vélo électrique. Positionné en SEO sur cette requête, il draine ainsi 210 000 visiteurs chaque mois en trafic organique. A la clé, une 57ème place au top 100 de l’E-Commerce et une remontée de 41 places

Même combat pour Aroma Zone, qui commercialise des cosmétiques naturels, qui affiche une hausse de trafic avoisinant de 12% en un an. Un résultat qui repose sur une savante synergie entre SEA et SEO. Natura Buy gagne quant à lui 9 places, et termine 91ème.

En parallèle, le mouvement mode éthique, altère également les marques grand public. Zara, 61ème, perd 8 places ; les Galeries Lafayette, 65ème, en perdent 5. En revanche, des marques comme Etam ou Promod, qui inscrivent déjà leur marketing dans cette tendance, entrent au top 100 pour la première fois, respectivement 95ème et 99eme. De même pour OuiBus, qui prône les transports collectifs, et clôture ce classement.

Voilà de quoi méditer durant les congés sur les directions à prendre en 2020. Retrouvez également notre article sur les grandes tendances SEA pour la prochaine année !

Source

Les métiers Jvweb