Le Blog​

Expanded Text Ad : les 4 piliers de l'annonce parfaite !

Annoncé en mai 2016, le format des annonces AdWords Expanded Text Ads ne sera finalement généralisé qu’en janvier 2017, contrairement aux annonces initiales. En cause, le temps nécessaire aux annonceurs pour optimiser leurs annonces et obtenir des performances similaires. Afin d’accélérer ce processus, Optmyzr a mené une étude sur 1,2 millions d’annonces. Il en ressort 5 pistes d’optimisation pour vraiment faire la différence. On vous raconte.

Expanded Text Ad ou annonce textuelle, que choisir ?

Alors que Google repousse lui-même la date de généralisation de ce format de publicité AdWords, la question est légitime. Pourtant, de nos observations comme des résultats de cette étude, la réponse est sans appel. Il est temps d’amorcer la migration.
A la clé, un meilleur CTR, et donc plus de chances de finaliser la conversion à partir de votre landing page. Avec un CTR médian à 3,61% pour une annonce traditionnelle, celui-ci grimpe à 4,64% avec le format ETA. Soit un potentiel de 28% supplémentaire.

Optimisation 1 : insérez des mots-clés dynamiques… avec parcimonie !

Largement utilisés par les annonceurs afin de personnaliser leurs annonces, l’insertion de mots-clés dynamiques est également disponible via ETA. Toutefois, l’étude montre que cette fonctionnalité doit être utilisée avec précaution.
Si l’insertion de mots clés dynamiques via le titre engendre une augmentation de CTR de 55%, celui-ci a tendance à diminuer lorsque les mots clés dynamiques sont utilisés au sein des descriptions (-25%). L’idéal, recourir à cette technique mais de manière très ciblée et sur un nombre limité d’annonces.

Optimisation 2 : ciblez plutôt une url unique…

Le format Expanded Text Ad offre la possibilité de renseigner deux champs pour l’url à afficher d’une même annonce. Destinée à donner plus de renseignements à l’utilisateur, cette fonctionnalité se révèle plutôt contre-productive à l’usage.
En effet, le CTR, donnée de performance de référence de cette étude, est plus bas lorsque les url sont multiples (4,41% pour une double url, contre 6,02% en url unique). Conclusion, trop de choix tue le choix !

Optimisation 3 : suroptimiser le texte, la fausse bonne idée !

Dans la lignée des optimisations traditionnelles, les auteurs de l’étude se sont penchés sur l’impact que peut avoir la répétition des mots-clés de l’url dans le titre ou le texte de l’annonce. Résultat, la technique est peu probante !
En effet, les tests démontrent plutôt une tendance à la baisse du CTR dans cette configuration. Plutôt que de répéter grossièrement les mots-clés, les premières observations encouragent davantage à créer des titres CTA, pertinents et attractifs.

Optimisation 4 : utilisez habilement l’espace supplémentaire…  

Les Expanded Text Ads sont, par définition, plus étendues… Elles permettent donc d’enrichir le texte de l’annonce, comparativement au format AdWords traditionnel. Pourtant, là encore, ce qui semblait être une opportunité, n’est pas nécessairement probante à ce jour.
En effet, ajouter du texte de « remplissage » aurait davantage tendance à réduire le CTR. Pour déterminer le bon format, pensez davantage à l’efficacité de votre message :

  • Titres : plus ils sont courts, mieux ils cliquent, de 30 à 60 caractères
  • Texte : focalisez-vous sur une proposition unique, au maximum 80 caractères

Profitez de cette occasion pour confier vos campagnes à une équipe de professionnels ! L’équipe JVWEB est à votre écoute 😉
 

Les métiers Jvweb