Le Blog​

Facebook dévoile son Graph Search !

Encore une annonce tonitruante de Facebook… De quoi pouvait-il s’agir ? Coup de com’ ou annonce officielle d’une phase de test sur une micro fonctionnalité ?
L’annonce, faite par Mark Zuckerberg, ce mardi soir est en fait bien une nouveauté à suivre de prés : il s’agit du Graph Search, un nouvel outil de recherche « sociale », construit pour chercher au sein du Social Graph, il fait monter la pression face à Google.

 
La fonctionnalité n’est accessible en bêta qu’aux utilisateurs de la version anglophone du réseau social. Quand on parle de recherche, on ne peut détourner les yeux de Google, le géant incontesté du domaine. Cependant, cette nouvelle ne vient pas non plus de tomber du ciel. En effet, depuis plusieurs mois maintenant, on sait que Facebook travaillait sur le développement d’un moteur de recherche que l’on imaginait bien « social ».
1 milliard d’utilisateurs, 240 milliards de photos, 1000 milliards de connexions au sein du Social Graph.
Le potentiel des 1 milliard d’utilisateurs peut donner des sueurs froides mais le Graph Search n’a finalement rien d’extraordinaire, ni rien de très dérangeant pour Google. Il s’agit bien d’un moteur de recherche, mais limité au champ d’action de Facebook. Mark Zuckerberg l’a d’ailleurs martelé à plusieurs reprises : ce n’est pas un outil de recherche sur le web.
Comment ça marche ?
Lorsque l’utilisateur tape une requête, des recherches approchantes lui sont proposées en fonction de son profil, des recherches courantes, de ses connexions, etc. Certes, l’ensemble du web n’est pas indexé… Mais l’outil pourrait monter en puissance si Facebook parvient à s’étendre encore.
Les fonctionnalités du type « Mes amis qui aiment… » sont très prometteuses et définissent les prémisses de la recherche sociale au potentiel incontesté.
On le voit, l’idée est loin de constituer un remplaçant à Google. Le géant ne sera sans doute pas le premier à souffrir de Graph Search. Les sites de rencontres, par exemple, pourraient être touchés encore plus qu’avant par le réseau social à cause de recherches du type « Les amies femmes de mes amis qui vivent à Paris. »
Des sites de recommandations risquent également de subir Graph Search de plein fouet, grâce à la recherche combinée de lieux, événements, films, musiques proposées dans les résultats. Avec un effet d’adhésion démultiplicateur : ce ne sont plus des inconnus qui recommandent un endroit, mais je peux choisir directement celui que mes propres amis aiment.
Côté vie privée, il faudra évidemment regarder de près le fonctionnement du nouvel outil, dès qu’il sera possible de mettre la main dessus. Facebook a joué la transparence, mettant en ligne une vidéo « Privacy » expliquant le fonctionnement et le respect qu’il voue à la vie privée de ses utilisateurs. Pas sûr que cela suffise à convaincre les défenseurs de la protection des données personnelles aussi facilement.
 
Pour plus d’information sur ces évolutions, n’hésitez pas à contacter nos experts social média.

Les métiers Jvweb