Le Blog​

FEVAD : le point chiffres E-Commerce 2019

Comme chaque année, la FEVAD dresse son état des lieux de l’E-Commerce en France et dans le monde. Chiffre d’affaires généré, comportements d’achat, expérience client, évolution des usages, la FEVAD égraine une à une les statistiques qui font l’internet marchand. Tel un phare dans la nuit, voici un petit florilège des chiffres qui traduisent un marché florissant et en constante mutation.

E-Commerce, un chiffre d’affaires toujours en croissance

Nous voilà rassurés, l’E-Commerce se porte bien, même plutôt très bien. Puisque d’ici l’an prochain, nous devrions franchir le cap des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires généré.

En 2019, en France, nous comptabilisons tout de même 92,6 milliards d’euros de CA, répartis sur quelques 1,5 milliard de transactions en ligne (+20% par rapport à 2017). Parmi celles-ci, 22% du CA est directement issu du mobile, jusqu’à 35% pour les sites leaders.

Désormais, l’E-Commerce, avec ses 180 000 sites marchands actifs, pèse 9,1% du commerce de détail. En tête, le secteur touristique, les produits culturels, l’équipement maison et high tech ainsi que la mode.

Une progression constante que l’on doit évidemment aux internautes, toujours plus nombreux. Aujourd’hui, 9 personnes sur 10 ont déjà réalisé un achat en ligne, tous devices confondus. En France, nous comptons ainsi 38,8 millions d’E-Acheteurs, soit 1 million de convaincus supplémentaires que l’an passé. Parmi les later adopters, les plus de 65 ans, équipés d’un smartphone, qui consomment en ligne pour 80% d’entre eux.

profil-internaute

Côté mobile justement, au total, 13,8millions de français ont déjà finalisé une acquisition depuis leur téléphone.

E-Commerce, des achats de plus en plus fréquents

Définitivement entrés dans les usages, les achats sur Internet sont de plus en plus récurrents. En moyenne, 39 paniers validés par internaute et par an, pour un total de 2420€.

Revers de la médaille, le montant des transactions est moins élevé avec un panier moyen à 61,5 €, soit 6% de moins que l’an passé.  Au top 3 des produits commandés en ligne, la mode (58%), les produits culturels (50%) et le tourisme (40%). Indétrônables !

produit internet achat

De fait, la livraison devient un véritable impératif pour les consommateurs. 36% des français se sont déjà abonnés à un service de livraison. Globalement, la livraison à domicile garde la primeur des internautes (86%), suivie de près par la livraison en point relais (83%). Le click and collect reste un peu en retrait (!), ne représentant que 38% des livraisons. Bonne nouvelle néanmoins, 28% des acheteurs en ligne profitent d’un retrait en boutique pour réaliser simultanément un autre achat sur place.

Si la carte bancaire reste le moyen de paiement privilégié (80,1% des transactions), 2019 marque une avancée des portefeuilles en ligne, qui représentent désormais 11,5% des règlements. Autre tendance émergeante, le règlement en 4 fois sans frais (4% des transactions), en hausse de 1 point depuis 2018.

E-Commerce et Commerce traditionnel, toujours plus connectés

Point notable de cette édition 2019, une expérience client toujours plus cross canal puisque les frontières s’étiolent peu à peu. Ainsi 14% des entreprises de plus de 10 personnes vendent en ligne. Parmi ces PME, 29% commercialisent leurs produits également depuis des places de marché. 45% d’entre elles déclarent que ce levier à un impact positif sur leur CA global, estimé entre 20 et 100%.

En parallèle, 80% des E-Commerçants constatent une portée favorable de leur site prolonge en boutique physique : 79% voient une augmentation de la fréquentation, 63% du CA et 42% de leur zone de chalandise.

Le mobile est également un moteur du commerce physique puisque 56% des acheteurs y font des recherches en amont ; 52% l’utilisent pour localiser une boutique et 38% comparer les prix et les avis clients directement dans le magasin.

E-Commerce, sans frontière…

Enfin, la FEVAD nous éclaire sur la santé de l’E-Commerce hors de l’Hexagone. L’Europe rafle ainsi 30% du volume de CA mondial, avec quelques 547 milliards d’euros de transactions. Seul bémol, un panier annuel moins important qu’en France, puisqu’il plafonne à 1346€/ utilisateur. La France s’impose ainsi comme le second marché, talonnant le Royaume Uni, et suivie par l’Espagne.

achat-web-international

A l’échelle mondiale, l’E-Commerce comptabilise 2131 milliards de dollars, soit 14,3% de hausse en 2019. En première place, la Chine, puis les Etats-Unis et enfin, le Royaume Uni.  A mémoriser pour vos dîners en ville, les britanniques, ramenés au nombre d’habitants, représentent les 1er E-consommateurs mondiaux ! Ces chiffres sont notamment appuyés par la forte croissance du dropshipping dans le monde.

 

 

Les métiers Jvweb