Le Blog​

Google Ads autorise les noms de marque dans les annonces

Depuis le 10 octobre 2018, Google Ads autorise l’usage d’un nom de marque dans les annonces. Une décision qui fait suite à la mise à jour de la politique sur la protection des marques. Une évolution très attendue, notamment des retailers, mais qui induit la mise en place de règles d’usage relativement strictes, puisque Google Ads s’applique à respecter la législation des différents territoires sur lesquels il est présent. Explications.

Utilisation des noms de marque dans Google Ads

Jusqu’alors, les annonceurs, tout particulièrement les revendeurs, étaient assez limités dans leurs usages des noms de marque au sein de Google Ads. Face à ces restrictions, les annonceurs utilisaient des mots clés tels que « multimarque » ou « marques de prestige » pour maintenir l’attractivité de leurs campagnes face à la concurrence.

Avec cette évolution, Google Ads libère la créativité et offre aux annonceurs la possibilité d’intégrer au sein de l’annonce la mention de la marque. Cette mise à jour est effective en France, en Allemagne, au Japon, au Portugal et en Espagne.

Noms de marque et Google Ads, quelles sont les règles ?

Si Google Ads ouvre le champ des possibles, il n’est évidemment pas question d’utiliser les marques n’importe comment. Ainsi, Google Ads précise que les annonceurs peuvent intégrer une marque comme mot-clé. Toutefois, la combinaison mot clé et annonce doit respecter les contraintes suivantes :

  • l’annonce utilise un terme de façon descriptive ou générique, sans mentionner la marque
  • l’annonce fait référence à des produits ou services concurrents
  • l’annonce fait la promotion de pièces de rechange, produits ou services compatibles correspondant à la marque
  • l’annonce mène vers des informations au sujet d’un produit ou service lié à une marque

Au delà de l’objet de l’annonce, pour être valide l’insertion d’un nom de marque dans une Google Ads, l’annonceur doit également répondre à quelques pré-requis :

  • la page de destination vers laquelle renvoie l’annonce devra obligatoirement mentionner la marque, ses produits ou services et indiquer à l’utilisateur les informations pratiques, tel que le tarif.
  • A défaut, la landing page associée à l’annonce devra délivrer une information associée à la marque citée dans l’annonce

Noms de marque et Google Ads, ce que vous ne pouvez pas faire !

En plus de ces pré-requis, l’utilisation de noms de marque au sein de Google Ads nécessite de respecter les autres règles d’usage imposées par Google. Ainsi, il est impossible d’inclure une marque tierce si :

  • la landing page ne permet pas à l’utilisateur d’identifier clairement si vous êtres propriétaire de la marque ou simple revendeur
  • l’utilisateur a obligation de renseigner des données personnelles pour accéder au contenu de la page. Par exemple, un formulaire.
  • Si la marque tierce est citée dans l’annonce dans une démarche concurrentielle

Si vous souhaitez utiliser une marque tierce dans vos campagnes, il est donc vivement recommandé de vous assurer de bien remplir tous les critères. Vos annonces et vos pages de destination doivent impérativement être claires pour l’utilisateur final afin de n’induire aucune tromperie.

Bien utilisée, cette évolution représente une belle opportunité pour les retailers de redonner du peps à leurs campagnes. Des annonces plus pertinentes, qui entraînent un meilleur taux d’engagement. A la clé, une hausse du niveau de qualité, et donc, du taux de clic. De quoi améliorer vos performances sur toute la ligne !

Les métiers Jvweb