Le Blog​

Google fait la guerre aux bad ads !

La bataille fait rage entre annonceurs et la plateforme de liens sponsorisés Adwords. Google continue en 2013 sa politique de sécurité contre les mauvaises publicités, dites frauduleuses car elles peuvent détériorer l’expérience web des internautes. Et tout le modèle économique de Google repose là-dessus.
Il s’agit de contrefaçon, de services irréels (comment gagner 1000€ par semaine avec mon astuce en Bourse) ou obscurs (voyance, cartomancie)… Google détecte ces bad ads avec l’utilisation de système, d’algorithme et en combinaison des ressources de surveillance humaine interne ou externe comme les plaintes d’internautes, de certains annonceurs ou d’autres sources d’information.
Les mauvaises publicités décelées comme spam, scam, sont enlevées dès qu’elles sont détectées et les annonceurs peuvent subir le même sort, c’est-à-dire qu’ils sont dans certains cas radiés pour annoncer sur Adwords.
Quelques chiffres impressionnants du policier Google :
En 2012, Google a banni 224 millions de publicités. Un chiffre incroyable qui montre la volonté du moteur de punir les publicités non adaptées. Le chiffre est tellement grand qu’on se demande comment Google a pu faire le tri, car humainement s’il devait repérer les pubs frauduleuses en les regardant une par une, ne serait-ce qu’1 seconde, il faudrait 7 ans pour y parvenir.
Les annonceurs en ont pris pour leur grade aussi, car 889 0000 d’entre eux ont été bannis de la plateforme d’achat de liens sponsorisés. 223, c’est le nombre de pays ou territoires qui ont été impliqués dans les publicités frauduleuse en 2012, avec l’utilisation de 78 langues différentes.

Les annonceurs aux pratiques « borderline » sont prévenus, Google ne fait pas de cadeau et la bataille est lancée !
Pour plus d’informations sur les règles de diffusion sur Adwords, n’hésitez pas à contacter nos experts Google Adwords.