Le Blog​

Google Shopping : 2 pistes d’optimisation extraites du nouveau Reporting !

A moins de 100 jours de Noël, Google Shopping a l’heureuse initiative de proposer 2 nouveaux reporting riches d’enseignements. L’ajout du rapport sur l’état du produit et celui sur le partage des impressions. A la clé, une meilleure lecture de vos performances et de nouvelles pistes pour optimiser la qualité de votre trafic. JVWEB vous explique tout !

#1. Générer plus de trafic grâce aux opportunités perdues

Via Google Shopping, les produits non éligibles sont autant d’opportunités de trafic perdues. En effet, chaque refus d’utilisation affecte le volume de recherches diffusé. Ainsi, une première optimisation consiste à identifier ces manques à gagner.

En ajoutant le rapport d’Etat du produit aux tableaux de bord des pages « Produit » et « Groupes de produits », vous pourrez voir le statut correspondant à vos produits entre :

  • Refusé : le motif vous est indiqué dans la colonne Etat du produit.
  • Inactif : le produit est associé à une campagne Shopping inactive ou en veille
  • Pas prêt pour la diffusion : le produit a été mentionné en rupture de stock, et n’a pas été mis à jour depuis.
  • Prêt pour la diffusion : il répond aux caractéristiques nécessaires pour participer à la mise aux enchères, ce qui ne garantit pas l’obtention de clics ou d’impressions.

En parallèle, affichez également les informations relatives à la performance tels que le volume de clics / impressions. Cela vous permettra d’isoler les produits offrant le plus de potentiel. Il ne vous reste plus qu’à procéder aux ajustements nécessaires pour réactiver l’affichage.

Idéalement, imposez-vous cette petite routine régulièrement, de manière à garder vos affichages produits le plus en phase avec les requêtes saisonnières mais aussi fidèles à votre stock.

#2. Maximiser les conversions en trustant les meilleures places

Votre catalogue produits prêt à performer, il ne vous reste plus qu’à vous imposer pour obtenir les meilleurs emplacements Adwords Shopping. L’annonce la plus à gauche obtient jusqu’à 3 fois plus d’engagement sur les acheteurs mobile.

Grâce au nouveau reporting, il est simple de savoir quel pourcentage de temps vous occupez à cet emplacement premium. Cette donnée est représentée par la part d’impressions absolues (comparativement au volume d’impressions totales). Concrètement, si vous affichez dans le « Top Absolu » sur 8 résultats de recherches, mais éligibles pour 20 résultats, votre part d’impressions absolues est de 40%.

Si votre part d’impressions absolues est élevée, cela signifie que vos produits sont bien placés dans Google Shopping. A noter, cette métrique inclut les annonces du carrousel Shopping sur le Search ainsi que les annonces d’inventaire local.

Cette métrique est utile notamment pour optimiser une campagne saisonnière. Imaginons que vous vendiez de la lingerie spéciale Noël et que vous souhaitiez doper les ventes :

  • Séparez les produits de leurs groupes
  • Surveillez le comportement durant 48h, puis, montez les enchères au maximum de vos capacités
  • Examinez les partages des impressions absolues périphérique par périphérique au niveau de chaque groupe d’annonces
  • Ajustez vos enchères par device
  • Assurez-vous également que la qualité de vos annonces shopping est optimale : respect des règles éditoriales, visuels de haute qualité, GTIN corrects et titres accrocheurs…

Disponibles via la nouvelle interface Adwords, ces reporting sont une excellente base pour augmenter vos performances, sans altérer la qualité de vos investissements. Ne tardez pas à vous lancer dans l’analyse !

 

[maxbutton id= »1″ ]

 

Les métiers Jvweb