Le Blog​

Google Shopping : 7 étapes pour des annonces performantes

Véritable levier d’exposition et de conversion, Google Shopping ne cesse de s’imposer dans le cœur des annonceurs. Ses atouts : une exposition massive, mais ciblée, une visibilité accrue des produits et une capacité de paramétrage intéressante. Afin de tirer le meilleur parti de ce levier d’acquisition, il est toutefois indispensable d’améliorer sans cesse la qualité des annonces Produits, tout en optimisant leurs enchères, au regard des objectifs définis. Simple à dire, et à faire aussi ! 7 étapes pour construire une campagne Google Shopping performante.

1. Un titre clair, net, précis !

Elément le plus visible au premier coup d’œil, le titre de l’annonce est primordial, tant pour le visiteur que pour le moteur. Ainsi, celui-ci doit contenir les informations les plus précises possibles, mais aussi celles utiles à votre SEO, comme le nom du produit, sa marque, ses caractéristiques.
Pour un titre efficace :

  • limitez la taille à 70 caractères, sur les 150 disponibles, pour une meilleure compatibilité mobile
  • intégrez au titre votre mot clé principal, qui répond à la recherche des utilisateurs
  • évitez les capitales, les caractères spéciaux et les offres promo

 2. Une description complète et qualitative

Complément du titre, la description répond, elle, a un niveau d’information supérieure. Ainsi, l’utilisateur doit y trouver les réponses à ses principales questions. Pour cela, appuyez-vous sur les caractéristiques techniques du produit : taille, matériaux, usage, cible…
Privilégiez la qualité des informations à leur quantité. D’après nos observations, il est préférable de proposer une description précise de 500 caractères, plutôt qu’un flot d’informations. Le mieux, intégrer vos requêtes stars à celle-ci afin de faciliter leur exposition.
A découvrir : Google Shopping, 5 astuces pour des annonces efficaces

3. Une catégorisation normée des produits

Attaquons-nous désormais à la catégorisation des produits. Chaque attribut représente une catégorie de produit. Si son usage est recommandé pour tous types de produits, il est tout simplement obligatoire concernant les articles mode, média et logiciels.
Ainsi, pour une catégorisation produit réussie :

  • référez-vous à la taxinomie de Google
  • sélectionnez la catégorie la plus symbolique de votre produit
  • proposez un chemin d’accès complet ou un identifiant de catégorie, afin de faciliter la lisibilité. Par ex : Chaussures > Chaussures Sport > Basket Homme > Adidas

4. Un code produit unique renseigné !

Depuis quelques semaines, Google Shopping engage les utilisateurs à préciser un code produit unique, afin d’apporter les éléments de réassurance nécessaires, et ainsi, éviter les pratiques contestables de certains marchands.
Le code produit unique se compose généralement des données suivantes :

  • un code GTIN, une référence qui permet de définir le produit sur le marché mondial
  • un attribut marque, obligatoire
  • un attribut référence, recommandé

Si le produit que vous souhaitez mettre en avant sur Google Shopping ne dispose pas de code GTIN ou de référence fabricant, la bonne pratique consiste à attribuer la valeur False à l’attribut. Notez toutefois que seuls certains produits sont directement concernés.

5. Un visuel haute qualité !

Annonce rédigée, produit codifié, il ne reste plus qu’à proposer le meilleur visuel pour attirer les clics. Attention, pour un résultat optimal, il vous faudra respecter les contraintes de taille mais aussi d’attributs. Les valeurs « couleurs », « motifs » et « matière » renseignés pour le produit doivent correspondre au visuel proposé. Dans le cas contraire, l’image sera refusée.
Coté taille, quelques contraintes à respecter également :

  • un visuel en haute résolution, 16MO maximum
  • une image de 800 X 800 pixels est idéale. Pour les articles de mode, 250X250 pixels au minimum, 100 X100 pixels pour les autres articles.
  • Un fond uni, de couleur claire : gris ou blanc idéalement

 6. Le bon lien pour une expérience client réussie !

Dans le cadre de vos campagnes Google Shopping, vos landing pages doivent répondre à une charte précise afin d’offrir la meilleure expérience utilisateur possible. Pour cela, Google a défini quelques critères à respecter :

  • un lien obligatoire sur tous les produits proposés
  • un lien qui renvoie obligatoirement vers une landing page
  • un maximum de 2000 caractères

 7. Le prix, facteur décisif !

Ultime étape de configuration, le prix. Là encore, Google Shopping impose quelques normes afin d’harmoniser l’ensemble et faciliter la compréhension. Ainsi, en terme de forme, l’affichage des tarifs doit se conformer aux règles suivantes :

  • un tarif fixe défini pour chaque produit
  • un prix identique entre annonce et landing page
  • un prix affiché dans une devise conforme à la norme ISO4217
  • un prix défini par une tabulation. Ex : 27,00 €

A noter, les prix soldés font l’objet d’un attribut spécial [sale price], à afficher de concert avec le prix avant réduction. Pour la vente en gros, il est recommandé d’afficher le tarif en lot, ainsi que le nombre de pièces correspondant.
A découvrir : Noel, optimisez vos flux avec Google Shopping !
Google Shopping a annoncé récemment augmenter le nombre d’annonces disponibles par carrousel. Ainsi, sur ordinateur, les produits exposés passent de 6 à 18 et, sur mobile, de 10 à 15. A la clé, une augmentation de 20% des impressions et de 5% du CTR. C’est donc l’occasion de repenser vos campagnes Google Shopping à l’aide d’un expert 😉

Les métiers Jvweb