Le Blog​

Google Shopping, 3 étapes pour des campagnes efficaces

Bien plus qu’une vitrine en ligne, Google Shopping s’est imposé comme un levier d’acquisition E-Commerce incontournable. Seulement, comme nombre des outils Google, il est essentiel de bien en maitriser le fonctionnement pour exploiter pleinement son potentiel. Parce qu’elle travaille au quotidien à la réussite des campagnes Shopping de ses annonceurs (et qu’elle veut votre bonheur !), la team JVWEB vous livre ses petits secrets pour une stratégie gagnante.

#Etape 1 : Alignez votre stratégie sur vos objectifs

Avant toute chose, la réussite d’une campagne Google Shopping passe par la définition d’objectifs atteignables et réalistes. Ainsi, la première étape consiste à clarifier vos attentes. C’est seulement sur la base de vos objectifs définis et chiffrés que vous pourrez élaborer une stratégie d’enchères pertinente.
Directement lié à la visibilité ainsi qu’aux performances de vos campagnes, le choix de votre stratégie d’enchères n’est pas anodin. Via Google Shopping, vous avez le choix entre diverses options :

  • Une stratégie d’enchères intelligentes : destinée à améliorer vos performances, cette stratégie est fondée sur un ajustement automatiquement du ROAS cible. Par une optimisation automatique des enchères, le système vous aidera à atteindre le meilleur retour sur vos dépenses publicitaires et ainsi, réduire la valeur de conversion.
  • Une stratégie d’enchères intelligentes, en complément des enchères manuelles : en activant l’optimiseur de CPC, vos enchères seront optimisées au niveau de la requête. Il s’agit alors de maximiser le volume de conversions, à budget équivalent. Ce qui se traduit par un taux de conversion plus haut et un coût réduit.
  • Une stratégie d’enchères intelligentes, pour générer des clics : il s’agit ici de drainer un maximum de trafic en activant la fonction Optimiseur de clics. Le CPC est alors optimisé pour générer un maximum de clics, dans la limite du budget fixé.
  • Des modificateurs d’enchères : manuelles ou automatiques, les enchères peuvent être régulées selon des paramètres définissables, tels que les horaires, zones géographiques, devices…

#Etape 2 : Offrez une structure solide à vos campagnes Shopping

Une bonne campagne Shopping est une campagne bien structurée ! Il est donc indispensable de prendre le temps de réfléchir à l’organisation de vos différentes lignes de produits ainsi que leurs inventaires. Voici quelques astuces pour des fondations béton !
Segmentez vos produits au travers d’une arborescence relationnelle à niveaux. Concrètement, faites un classement d’une logique implacable ! Ex : Mode > Vêtement Femme > Haut > Chemisier. En procédant ainsi, votre inventaire est intégralement traité par Google Shopping, vous gagnez en temps sur la gestion de votre compte et en visibilité sur vos performances. De plus, vous évitez les investissements sur les groupes inutiles.
Utilisez intelligemment le paramètre de priorité afin de mettre en mettre en avant certains produits. En fixant une priorité élevée, vous mettre l’emphase sur une sélection de produits appréciés et locomotive pour votre campagne. A l’inverse, vous pouvez isoler certains produits en utilisant l’option « exclu » pour ajuster vos enchères sur un groupe donné. Dans la même veine, il est intéressant d’avoir une campagne « fourre-tout », dans laquelle vous stockez tous vos produits. En lui attribuant une priorité faible, elle agit comme un filet de sécurité et prend le relais lorsque le budget de vos campagnes prioritaires est épuisé.
Mettez en relation votre stratégie d’enchères avec la structure de votre campagne. En déroulant les deux sur la même logique, vous optimisez votre objectif. Par exemple, pour la structure Toutes les baskets > Nike pour une campagne Basket Nike, associée à un objectif ROAS Cible, il s’agirait ici d’utiliser l’attribut marque et les meilleures ventes.

#Etape 3 : Enchérissez selon votre audience

Que vous cherchiez à générer du trafic ou à multiplier les conversions, il est recommandé de moduler vos enchères selon vos audiences cibles. Pour cela, deux options sont proposées :

  • Ciblage et Enchères permet de limiter la diffusion aux internautes associés à une liste ou une catégorie, à laquelle est associée une enchère dédiée.
  • Enchères uniquement permet d’associer des listes ou catégories, tout en diffusant également via les autres méthodes de ciblage.

En parallèle, appuyez-vous sur les données concurrentielles pour affiner vos enchères. Pour cela, diverses pistes peuvent être empruntées :

  • surveillez vos produits et notamment leur état, afin de vous assurer que tous soient bien pris en compte
  • utilisez le suivi de conversion afin d’optimiser vos coûts d’acquisition
  • examinez les données de la concurrence : CPC, part des clics ou des impressions, CTR ou simulateur d’enchères vous permettent d’ajuster vos métriques à celles du marché

 
Google Shopping offre un potentiel intéressant. Contactez-nous afin d’évoquer ensemble la faisabilité de vos projets !

Les métiers Jvweb