Le Blog​

Google Shopping : rédiger une annonce en règle

Incluses à AdWords, les annonces Google Shopping sont également soumises à des règles éditoriales. Des bonnes pratiques à connaître pour éviter de voir son annonce refusée ou sa campagne suspendue. Ces règles s’appliquent à différents niveaux, tant sur votre compte que sur les flux produits. En bref, l’essentiel à comprendre pour publier des annonces Google Shopping en bonne et due forme.

Anatomie d’une annonce Google Shopping

Imaginé pour promouvoir l’intégralité d’un catalogue sans avoir à traiter les annonces une à une, Google Shopping convient davantage aux E-Commerçants. Grâce à l’association de vos comptes Merchant Center et AdWords, Google Shopping établit une annonce, à partir des données relatives à vos produits. L’essentiel est donc géré via les règles de flux.

Chaque annonce se compose d’éléments similaires, qui changent toutefois de forme selon le terminal de diffusion :

  • un titre
  • une photo
  • le tarif du produit
  • le nom du vendeur
  • l’url finale / celle à afficher

Plus riche, le format Showcase de Google Shopping permet d’afficher également une description et d’ajouter un visuel d’en-tête. En complément, vous pouvez ajouter quelques options, telles que :

  • les offres spéciales
  • les avis produits
  • l’état des stocks
  • le badge Google Marchand de confiance

Annonces Shopping, le cas des visuels

Les visuels sont un véritable moteur de clics. Il faut donc être vigilant sur leur qualité. Google préconise quelques bonnes pratiques :

  • proposez des visuels à la bonne taille : 250X250 pixels pour les vêtements, 100×100 pour les autres produits
  • n’incluez qu’un seul produit par visuel
  • intégrez un visuel différent pour chaque variante du produit
  • utilisez uniquement des visuels avec un fond blanc ou transparent
  • n’envoyez pas de visuels avec des bords
  • enfin, les visuels doivent montrer uniquement les produits. Les logos et autres photos publicitaires ne seront pas validées.

Refus d’annonces Google Shopping, comment réagir ?

Vos flux produits sont renseignés, vos visuels d’une qualité hors pair, vous voilà prêt à vous lancer ! Quelques dernières mises en garde toutefois…

Justement, à la soumission de vos annonces, vous pouvez recevoir 3 types d’alertes :

  • les alertes de compte : un simple avertissement, avec deadline de résolution ou une suspension immédiate
  • les alertes de flux : généralement des problèmes relatifs aux attributs
  • les alertes Articles : il s’agit d’un refus automatique ou manuel de certains articles ; ou de refus d’articles à titre préventif. En jaune, les avertissements ; en bleu, les optimisations suggérées.

En cas de refus pour non-respect du règlement, Google vous laisse 7 jours pour mettre en place une solution. Concrètement, corrigez les erreurs remontées et importez de nouveau le flux corrigé. Les modifications seront rééxaminées sous 3 jours. En revanche, Google Shopping se réserve le droit de bloquer d’autres produits, par précaution, le temps que les corrections soient effectives.

En cas de refus pour non-respect des données produits, vous disposez d’un délai de 28 jours pour corriger, puis réimporter le flux. A défaut, d’autres produits peuvent également être bloqués. La validation automatique intervient ensuite sous 3 jours.

Ne prenez pas de risques inutiles, confiez vos campagnes à une équipe experte Google Shopping !

Images Source Google Help Center

Les métiers Jvweb