Le Blog​

Indexation Mobile : comment anticiper les changements SEO ?

C’est indéniable, le nombre de requêtes a fortement augmenté sur smartphone. Aujourd’hui majoritaires, celles-ci ont définitivement convaincu Google d’inverser la tendance. Jusqu’alors, Google scrutait les contenus desktop pour les classer. Désormais, il analysera en premier les contenus mobiles. Une décision qui n’est pas sans impact pour le SEO. On vous dit tout !

Indexation mobile, comment se mettre à jour ?

Annoncée récemment, la dynamique Mobile First concernant l’indexation n’est pourtant pas encore déployée. En effet, le moteur a d’ores et déjà annoncé que cette mutation serait progressive. Google ne souhaite effectivement proposer celle-ci aux utilisateurs qu’une fois qu’il sera certain de leur offrir la meilleure « expérience utilisateur ». Toutefois, le moteur invite les éditeurs à s’y préparer dès maintenant
Si les éditeurs ayant un site mobile friendly, autrement dit responsive, seront peu affectés, les autres risquent bien de voir leurs positions décroitre. Ainsi, Google émet quelques recommandations afin de s’adapter au mieux aux contraintes de l’indexation mobile :

  • Harmonisez les balisages structurés entre la version mobile et desktop, notamment si la version mobile est proposée via un sous-domaine. Vous pouvez tester vos données structurées via l’outil dédié de Google.
  • Assurez-vous, via Search Console, que votre version mobile soit bien lisible par les GoogleBot. Dans le cas contraire, les contenus seront inaccessibles, et donc difficiles à indexer.
  • Faites valider la propriété de votre sous-domaine, hébergeant la version mobile, via Search Console. Là encore, il s’agit de faciliter l’accès aux informations de la page.

Si vous disposez uniquement d’une version Desktop, Google continuera de l’indexer, comme il le fait aujourd’hui. Toutefois, il est recommandé d’envisager une version mobile très rapidement. Outre le SEO, vous avez d’abord à y gagner auprès de vos visiteurs.

Référencement mobile, qu’est ce que ça change ?

Si l’indexation Mobile First est à l’état de test pour le moment, Google a déjà confirmé procéder en deux temps. Ainsi, très rapidement, l’indexation mobile deviendra l’élément de référence pour les sites, leurs déclinaisons mobile ainsi que les applications.
Pour le moment, Google focalise ses recommandations sur les aspects purement techniques. Contenus et maillages internes ne font pas encore l’objet de consignes particulières. Avec une organisation des contenus différente et une arborescence allégée, le passage à l’indexation mobile soulève toute de même quelques questions :

Quel poids sera donné au netlinking ?

Les versions mobiles étant souvent nettement moins pourvues de backlinks que leur pendant desktop… A ce sujet, Google répond que ce n’est pas encore défini !

Doit-on proposer un contenu strictement équivalent entre mobile et desktop ?

Là encore, les versions mobiles sont parfois plus épurées… Lorsque certains SEO demandent s’il sera nécessaire de surcharger les pages au détriment de l’expérience utilisateur, Google suggère qu’il n’y aura pas d’impact tant que le mobile first ne sera pas complètement déployé. Suspens !

 
Vous l’aurez compris, pour l’heure pas de changements majeurs en vue ; mais, pour 2017, la nécessité plus que jamais de penser mobile !