Le Blog​

Le deal Google-Verizon inquiète

Le débat fait rage depuis que les deux géants de l’internet ont conclu un accord visant à « filtrer » l’internet. Cette proposition pourrait mettre fin à la neutralité de l’internet.

Pour se mettre en situation, il faut considérer le marché de l’accès à internet. Il s’agit d’un marché fortement consolidé avec peu de choix, en particulier aux Etats Unis. Les consommateurs ont donc accès à des services à tarif élevé et avec une bande passante plutôt lente.  

Au début de son mandat, Obama prônait la neutralité de l’internet et le principe que les fournisseurs d’accès ne devaient pas choisir qui se trouvait sur leurs réseaux et qui n’en avait pas le droit. 

Revenons à nos moutons. L’idée du fournisseur d’accès et du moteur de recherche est de discriminer les utilisateurs en utilisant les IPs et donc de déterminer quels sites sont pertinents et lesquels ne le sont pas. Il sera donc possible pour ces entreprises de choisir quels sites feront partie du service et lesquelles en seront exclues. Les rêves de start-ups internet et des petits e-commençants seraient alors fort compromis.

 
Les conséquences de cet accord pourraient même provoquer de grands dégâts et enlever toutes les qualités d’internet : un espace ouvert, non discriminatoire et générateur de contenu. Quand on sait que l’accès à internet est un droit fondamental aux Pays Bas, au Danemark et en Suède, les Etats Unis se dirigent vers une toute autre direction.  

Les métiers Jvweb