Le Blog​

Les Spams responsables de l’augmentation de la consommation d’énergie

Les spams, ces messages qui infestent nos boîtes aux lettres électroniques ont également le défaut de polluer énormément notre planète, autant que 3,1 millions de voitures, selon une étude réalisée par la société McAfee spécialisée dans la sécurité informatique.

D’après un rapport étudiant « l’impact écologique » des 62 millions de courriels envoyés dans le monde pour l’année 2008, on s’est aperçu que le spam consommait 33 milliards de kilowatt-heures pour une année pendant son cycle de vie (cinq étapes : création, envoi, réception, stockage et consultation).

Ceci équivaut à l’électricité consommée par 2,4 millions de foyers américains ainsi que des émissions de gaz à effet de serre comparables à 3,1 millions de voitures d’après McAfee.

Le tri, l’affichage et la suppression des spams par les internautes ainsi que la recherche de mails « légitimes » interceptés par erreur par les filtres, représentent 80% de la consommation d’énergie liée aux spams.

La fermeture du fournisseur d’hébergement web McColo a permis de réduire de 70% le volume de spams du jour au lendemain, ce qui équivaut au retrait de 2,2 millions de voitures de la circulation.

L’envoi massif de spams provoque également des effets négatifs sur les résultats des campagnes marketing légales. L’internaute se décourage car il est submergé par les spams et ne les consulte presque plus. On constate donc une baisse du taux d’ouverture des mails et parallèlement une baisse des campagnes d’emailing.

spam_plus_petit.jpg

Les métiers Jvweb