Le Blog​

Liens Sponsorisés : Bing autorise l’usage des marques déposées comme keyword

C’est officiel. Depuis le 27 mars, Bing Ads a revu sa politique de propriété intellectuelle autour des marques. Il est désormais possible d’intégrer dans vos mots clés une marque déposée. A la clé, une gestion plus fluide des campagnes SEA ainsi que des transferts facilités d’une plateforme à une autre. Attention toutefois, l’emploi de mots clés marque est soumis à conditions. Le point sur ce que vous pouvez – ou non – faire !

Usage des marques déposées comme mot clé, le brief

Si Bing Ads autorise désormais, à tous les annonceurs, l’usage d’une marque déposée comme mot clé, la plateforme rappelle néanmoins que ceux-ci sont tenus de respecter les règles en matière de propriété intellectuelle. Ainsi, la plateforme autorise l’usage de ces keywords marque dans un contexte précis.

Ainsi, pour communiquer sur une marque, vous devez entrer dans l’un des cas suivants

  • Etre un revendeur de produits authentiques de la marque, et non pas de contrefaçon
  • Délivrer une information au sujet des produits de la marque déposée, y compris les évaluations produit ou des aperçus de ceux-ci
  • Utiliser le terme en question dans son usage habituel, tel que dans le dictionnaire
  • Proposer une publicité comparative lorsqu’elle est soutenue par une recherche indépendante

Concrètement, l’usage de la marque ne doit pas porter atteinte à la loi sur la propriété intellectuelle, y compris dans le cadre des publicités dynamiques, ni promouvoir une page qui desservirait la marque.

Bing, le cas de la contrefaçon

Libérer l’usage des marques invite à rester vigilant quant à la promotion de contrefaçons. Sur ce point, Microsoft tient une politique très claire : zéro tolérance ! Est définie comme contrefaçon, toute reproduction non autorisée d’un produit ou de caractéristiques qui lui sont propres, dans le but de le faire passer pour un original.

De même, la promotion de copies ou imitations est proscrite. Enfin, les annonceurs ne peuvent créer d’association de mots clés, telles que « contrefaçon + nom de marque », « faux + nom de marque », « copie », « contrefait », « inspiré de » ou « contrebande » et leurs synonymes.

Que faire si ma marque est mal utilisée ?

Bing a prévu différentes procédures pour permettre aux marques victimes d’abus d’y remédier. Ainsi,

  • la politique de contrefaçon concerne les produits commercialisés dans les conditions vues plus haut.
  • la politique de marque déposée traite, elle, de l’utilisation de la marque dans le texte de l’annonce

Dans les deux cas, face à un usage abusif, vous avez la possibilité d’en faire part à Microsoft via le formulaire de préoccupations en matière de propriété intellectuelle. Une enquête sera alors ouverte pour examiner la situation. En cas d’abus, les campagnes seront suspendues. Néanmoins, Bing invite les annonceurs à prendre directement contact avec l’usurpateur afin de trouver ensemble une solution satisfaisante.

 

Les métiers Jvweb