Le Blog​

Native Ad, sa discrétion fait sa force…

Fashionista des leviers webmarketing, la publicité native séduit incontestablement les annonceurs, comme les utilisateurs. Son point fort : un format moins intrusif. Parfaitement intégré aux contenus, le native advertising est un générateur de trafic intéressant pour les marques. Discrets et efficaces, les contenus sponsorisés séduisent par l’intérêt qu’ils génèrent, de manière plus ou moins consciente… Explications chiffrées !

Le Native Advertising, grande star des campagnes Mobile

Publiés par la plateforme YouApi de One Run, les derniers chiffres relatifs au Mobile Native Ads sont éloquents. En 2016, les contenus sponsorisés ont généré 40% de clics supplémentaires sur smartphone. Leur taux de conversion est, lui, deux fois supérieur à celui des autres leviers mobile.
Un succès qui va grandissant, tant du coté des éditeurs que des annonceurs. En cause, la possibilité de personnalisation offerte par cette typologie de publicité. Parallèlement, les marques développent un marketing de contenu mieux structuré et sont donc plus à même de diversifier leurs supports. Les éditeurs y gagnent, eux, une meilleure rentabilité que sur des leviers plus classiques, comme le display. De quoi donc dynamiser un marché déjà en pleine expansion…

Contenus Sponsorisés, Discrétion Assurée !

Perçus comme moins intrusifs et plus engageants, les contenus sponsorisés font également le bonheur des internautes qui y trouvent avant tout un contenu… Et, c’est bien là, la force de ce levier. Car, si la mémorisation fait son effet, le processus n’est pas terni par l’estampille « publicité » !
Pour preuve, quelques chiffres intéressants extraits d’une étude publiée par Contently. En substance, ceux-ci mettent en lumière que les lecteurs ne font guère de différence entre native advertising et contenu classique.

  • Selon les thématiques, 60 à 78% des répondants ne font pas la différence entre native ad et éditorial classique
  • 80% des étudiants se disent incapables de faire la distinction (Etude Stanford)
  • 55% des lecteurs évaluent la qualité de ces contenus entre 4 et 5 sur une échelle de 5
  • 30% des sondés ont davantage confiance en une marque qui publie des contenus sponsorisés

Cette ambiguïté, plutôt favorable au CTR, s’expliquerait notamment par une intégration et un design relativement similaires. De plus, si les articles sponsorisés sont labellisés comme tels, peu d’utilisateurs sont éduqués à reconnaître le logo des plateformes. Enfin, ces contenus s’intègrent complètement au flot d’informations qui se déverse en permanence.

Native Ads, des performances à l’avenant…

Avec un tel capital sympathie acquit auprès des internautes, les Native Ads affichent nécessairement de belles performances. Quelques chiffres communiqués cette fois par AdYouLike.
Comparativement au display, le Native Ad:

  • est perçu à 75% comme mieux intégré
  • est considéré à 40% comme plus intéressant
  • génère 42% de clics
  • pour 33% d’envie de partager le contenu en question
  • et près de 30% d’intention d’achat (+189% comparativement au display)

Générateur de trafic qualifié, le Native Advertising peut intervenir en amont de vos campagnes d’acquisition. Parlons-en !

Les métiers Jvweb