Le Blog​

Prise en compte du taux de rebond dans vos campagnes de liens sponsorisés

Généralement, les indicateurs pris en compte dans une campagne de liens sponsorisés sont le taux de conversion, le revenu et le ROI.

Le taux de rebond n’est pas suffisamment considéré. Il est souvent laissé à l’équipe de web design.

Nous allons aujourd’hui voir comment prendre en compte cet indicateur.

Pour rappel, un rebond se produit lorsque un visiteur se rend sur une page de votre site et la quitte (Google Analytics). Toutefois, sachez que selon les outils de mesure d’audience web que vous utilisez, la définition d’un rebond sera différente. Par exemple, il peut s’agir d’une visite de 5 secondes maximum, ou encore de 30 secondes.

Le taux de rebond sera alors le rapport entre le nombre de rebonds et le nombre de visiteurs. Si vous avez 100 visiteurs sur une page et 20 d’entre eux qui l’ont quitté, votre taux de rebond sera de 20%.

La question épineuse que se pose tout annonceur est de savoir quel est un bon taux de rebond?

Voici une échelle qui vous permettra de déterminer si vous avez un bon taux de rebond ou non (à adapter en fonction des objectifs et fonctionnalités de votre site):

– 20%: très bon

– 20-30%: bien

_ 40-60%: moyenne des taux de rebonds constatés

– 60-70%: communs pour des mots-clés génériques

– 70% ou plus: il y a quelque chose à modifier

Le taux de rebond sera un indicateur à prendre en compte si votre site nécessite qu’un internaute navigue sur plusieurs pages avant qu’il puisse payer. Dans ce cas, un rebond correspond à un client perdu.

Par exemple, pour les sites qui génèrent de l’argent en fonction du nombre de pages vues, les rebonds ont indubitablement un effet négatif pour le revenu.

Très souvent, les forts taux de rebond dans le Search dépendent de l’une de ces raisons:

– le mot-clé est trop large et a par conséquent une signification ambigüe

– la requête de l’internaute ne correspond pas à la landing page (souvent lié à une mauvaise organisation du compte Adwords ou à des ciblages de mots-clés trop larges)

– l’annonce met en avant une offre qu’on ne retrouve plus sur la landing page

– l’annonce ne reflète pas clairement ce que l’internaute trouvera sur la landing page

– la page est longue à charger (d’où l’importance d’optimiser son temps de chargement, autant en SEO qu’en SEM)

– le tag JavaScript de votre outil de mesure n’est pas correctement installé

– les internautes réalisent l’action sur la landing page et la quittent

Ainsi, le taux de rebond dépend de quatre critères principaux:

– le mot-clé

– la requête de l’internaute

– l’annonce

– la landing page

Pour conclure, les taux de rebond ne sont pas les premiers critères à prendre en compte dans vos campagnes de search, en effet elles sont d’abord optimisées en fonction du revenu. Mais, si le taux de rebond est à prendre en considération pour votre site, tâchez de le suivre et de l’optimiser car gardez à l’esprit qu’un rebond correspond à un client perdu.