Le Blog​

Quality Score Google AdWords : zoom sur les facteurs qui comptent !

Afficher un Quality Score élevé est incontestablement un bon point pour des campagnes AdWords performantes. Google confirme désormais que celui-ci serait, avec la qualité de votre offre et les données d’extension, le second facteur le plus important pour assurer un positionnement optimal des annonces. Si celui-ci est longtemps resté opaque, Google dévoile, via la mise à jour de son API, quelques informations complémentaires pour bien saisir l’impact du QS AdWords. Explications.

Quality Score AdWords, un facteur de qualité déterminant

Confirmé comme le second facteur de classement de l’annonce, un Quality Score élevé ouvre la porte d’une gestion optimisée de vos campagnes AdWords. En effet, parvenir à atteindre un bon Quality Score influe sur les métrics les plus importantes.
Ainsi, avec un QS élevé, vous pouvez prétendre à :

  • une baisse du CPC
  • une hausse de votre position moyenne

En somme, un meilleur positionnement de l’annonce pour un tarif au clic réduit. Le graal ! Autre effet possible, l’augmentation simultanée de la position et du CPC. Cela traduit que vous êtes en train de battre un concurrent aux enchères.
Par ailleurs, lorsque vous n’êtes pas en mesure d’augmenter l’enchère de votre campagne, obtenir un Quality Score élevé peut vous permettre de booster vos positionnements.

Quality Score, la formule dévoilée…

Initialement, pour connaître son Quality Score, il fallait passer consulter mot clé par mot clé. L’information restait néanmoins assez imprécise.
Depuis la dernière mise à jour de son API, Google Adwords propose de télécharger, pour chaque keyword du compte, son Quality Score mais aussi son statut. Ainsi, Google donne accès aux facteurs qui composent le QS et ouvre de nouvelles pistes d’optimisation.
AdAlysis annonce avoir, grâce à une analyse massive de ces mots clés et de leurs statuts, déterminé une formule du Quality Score. Selon cette source, le secret du Quality Score résiderait dans la pondération.
La formule du Quality Score se répartirait comme suit :

  • le Taux de clic : 39%
  • la pertinence des annonces : 22%
  • l’expérience proposée en page d’atterrissage : 39%

En cumulant une évaluation favorable sur ces différents facteurs, vous filez droit vers un meilleur positionnement !

Comment obtenir un meilleur Quality Score ?

Vous l’aurez compris, il s’agit donc d’agir sur l’un de ces 3 facteurs pour rétablir de mauvais résultats. La première étape consiste donc à trier, filtrer, analyser !
Pour cela, rendez-vous sur votre interface, puis activez le filtre Quality Score sur vos campagnes. Isolez les requêtes ayant les plus faibles scores. Ensuite, analysez les paramètres défaillants : annonces / CTR / landing page. De là, créez des groupes dédiés. Pour cela, triez par dépenses, impressions…
Enfin, quelques conseils pour corriger les éléments les moins performants :

  • Annonce : vérifiez que les requêtes sont bien présentes dans votre texte et vos mots clés. Multipliez les variantes jusqu’à trouver la bonne formule. Créez des groupes dédiés pour chaque requête.
  • CTR : supprimez les mots clés générant peu d’impressions et / ou au CPC trop élevé. Passez vous également des requêtes dont le CTR est minime. Isolez-les dans un groupe dédié si nécessaire.
  • Landing Page : assurez une cohérence graphique mais aussi de discours entre votre annonce et votre LP. Si besoin, revoyez vos formulaires et CTA et assurez vous que le wording est identique et en phase avec vos annonces.

 
Votre Quality Score dégringole… Ne laissez pas vos campagnes AdWords partir à la dérive, contactez-nous 😉

Les métiers Jvweb