Le Blog​

RankBrain : 15% du cerveau Google dévoilé !

Révélé la semaine passée par Greg Corrado, scientifique estampillé Google, RankBrain, un fragment de l’algorithme du moteur de recherche fait sensation. Annoncé comme la dernière révolution, celui-ci aurait la capacité de doper la compréhension sémantique du moteur. Que comprendre de ce RankBrain ? Comment fonctionne-t-il ? Quelles sont les applications concrètes? Revue de détails sur ce nouvel ovni SEO.

RankBrain : un nouvel algorithme pour Google ?

Fraichement dévoilé dans la presse, RankBrain est pourtant déployé depuis près d’un an. Derrière ce petit nom très SF, une technologie avancée, inspirée de l’intelligence artificielle, capable de traiter avec plus de précision et de justesse les requêtes du moteur.
Révélé comme le troisième critère de pertinence le plus impactant sur les résultats, RankBrain a vocation à décrypter les requêtes jamais analysées par Google. Doté d’une capacité d’auto-apprentissage, l’algorithme s’affaire à contextualiser les requêtes, en fonction de la sémantique.
Cette compréhension des requêtes impacte directement le classement, puisque les résultats proposés intègrent le sens de la recherche. Aujourd’hui, 15% des requêtes, soit 450 millions chaque jour, seraient soumises à l’analyse de cet algorithme.

RankBrain, vers une meilleure compréhension sémantique

Inspiré du machine learning, RankBrain a la capacité de s’enrichir en permanence en agrégeant ses connaissances. Ainsi, grâce à une forme d’intelligence artificielle, cette technologie a pour objectif de mieux comprendre le sens des requêtes, au regard des différents usages des mots clés, de leur synonymes ou de leur combinaisons. Les expressions, propres à chaque pays, sont également passées au crible.
Techniquement, RankBrain analyse en temps réel une quantité démente de data, nommées les « vectors ». Si l’algorithme fait face à une requête inconnue, il va créer un système de « toile d’araignée », rattachant à celle-ci synonyme, mots connexes… de manière à cerner le sens de celle-ci. En retour, il renvoie à l’internaute le résultat le plus pertinent.
L’apprentissage se faisant hors ligne, le Deep Learning est décorrélé de l’historique de recherches. Si une partie minime des requêtes sont impactées aujourd’hui, difficile de prédire ce que nous réserve Google pour l’avenir.

RankBrain, quelles applications pour Google ?

Grâce à une compréhension plus fine des requêtes, quelques usages possibles de RankBrain sont d’ores et déjà soulevés. Parmi eux, une mise à jour massive de Hummingbird – Colibri – , axée sur la pertinence des résultats. Certains murmurent déjà qu’il ne serait plus indispensable de mentionner le mot clé cible dans la page. Tous les spécialistes SEO confirment à nouveau qu’il est indispensable de peaufiner la qualité des contenus.
En parallèle, face aux questions complexes des internautes, RankBrain est déjà utilisé pour alimenter les résultats du Knowledge Graph, proposant ainsi, une meilleure diversité de réponses. Il y a fort à parier que Google, qui investit massivement sur le sujet, a déjà envisagé d’autres applications plus complexes. A suivre…

Account Manager SEO
> Voir les articles

Les métiers Jvweb