Le Blog​

Refonte de site web : comment préserver son SEO ?

L’heure est venue de refaire une beauté à votre site, peut être lui offrir une arborescence mieux structurée, ajouter des fonctionnalités… Bref, c’est le moment des grands travaux ! Si l’idée vous émoustille, vous craignez un peu que votre référencement soit dégradé par tant de changements… Pas de panique, nous avons compilé les 5 erreurs à ne pas commettre pour préserver votre SEO.

#1. Isolez votre environnement de développement

Il y a deux sortes de développeurs : ceux qui créeront juste un dossier new à la racine du site ; et ceux qui mettront en place des barrières avec mot de passe dignes de la CIA ! Sans tomber dans l’une ou l’autre de ces extrêmes, mieux vaut tout de même jouer la carte de la précaution en créant le plus de vide possible entre l’ancienne version et la nouvelle.

Et oui, car l’indexation se fait au fil de l’eau. Vous risqueriez bien d’avoir des pages en doublon, ce qui n’est pas bon du tout pour votre SEO ! Nous vous recommandons d’utiliser une url dédiée, voire en local, de créer une page d’index vide et de désactiver tous les bots via le fichier robot.txt. Les plus précautionneux modifieront même le nom du dossier source !

#2. Ne négligez pas les images

Premières victimes de la refonte, les visuels sont parfois malmenés sur les pages qui performent bien en SEO, entrainant l’air de rien une perte de classement importante. Deux points à surveiller pour préserver vos positions :

  • le nom des images, qui ne doivent pas être rebaptisées « sauvagement »
  • la taille, et donc, le poids des visuels qui peuvent considérablement alourdir la page et ralentir sa vitesse de chargement

Dans les deux cas, ces élements contextuels peuvent nuire à vos positions. Préservez plutôt le nom des visuels existants, notamment s’ils sont riches sémantiquement, et utilisez un logiciel permettant de compresser le poids des images, sans dégrader outre mesure la qualité.

#3. Ne supprimez pas vos pages

Lors de la refonte, l’arborescence est souvent remise en question. Fatalement, certaines pages peuvent être amenées à disparaître. Il serait très mal avisé de modifier l’url de ces pages ou pire, les supprimer, notamment si celles-ci sont bien positionner. A la clé, une erreur 404 pour le visiteur et la perte pure et simple de votre position sur Google.

La bonne méthode : mettre en place une redirection 301, qui indiquera aux moteurs quelle direction suivre pour atteindre la nouvelle page et ainsi transférer ses pouvoirs !

#4. Testez, testez, testez…

Même pour un « petit » site, une refonte est toujours un gros chantier, qui fait collborer différentes expertises, chacune avec ses prérequis. Il est indispensable de tester chaque élément, à chaque étape de la recette afin de vous assurer que vous offrez aux utilisateurs une expérience optimale, voire simplement opérationnelle. A défaut, votre SEO en sera vite victime, rebond à l’appui.

Petite liste non exhaustive des points de blocage à vérifier :

  • les formulaires de contact
  • les fonctionnalités E-Commerce
  • les avis clients
  • les outils de recherche
  • les lecteurs multimedia
  • Google Analytics
  • les pixels de suivi de conversion

#5. Faites un bilan après la mise en production

Voilà, c’est le grand moment : la mise en ligne ! Maintenant que tous les composants ont été testés, il reste une ultime étape : le diagnostic SEO. Activez tous vos outils, d’indexation à Search Console et vérifiez. Vous trouverez ainsi tout un tas de petites erreurs à corriger sans atteindre, de la redirection oubliées à la méta non complétée. Enfin, mesurez vos positions et comparez avec la précédente version. Alors ?!

JVWEB peut vous accompagner sur la refonte de votre site web afin de maintenir votre référencement au mieux de sa forme. Vous avez un projet, contactez-nous !

 

[maxbutton id= »12″ ]

Chargée de Marketing
> Voir les articles

Les métiers Jvweb