Le Blog​

Se préparer à l’Index Mobile First : les reco Google !

Evoqué lors de la SMX Advanced, l’Index Mobile First promis par Google aurait, d’ores et déjà, pris du retard. Ainsi, l’on parle désormais d’un lancement prévu pour 2018. Présenté comme un changement de taille, ce nouvel algorithme risque bien de bouleverser, encore une fois, quelques repères SEO. Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour anticiper, JVWEB s’est penché sur les conseils distillés au compte-goutte par Google…

Index Mobile First, que sait-on ?

Entourée de nombreuses spéculations, l’arrivée prochaine de l’Index Mobile First fait grand bruit. En cause, les Tweets de Gary Illyes, confirmant, bride par bride, les fondements du projet.

Ainsi, l’on a appris récemment que l’Index Mobile First, pressenti pour 2017, ne serait pas mis en production avant l’année prochaine. Google murmure également que l’algorithme ne serait pas déployé en une seule fois, mais plutôt par batch. Comme déclencheur, la validation de la compatibilité mobile des sites concernés.

Destiné à privilégier les sites compatibles mobile, l’index Mobile First, ne pénaliserait pas, pour autant, les sites non adaptés. Pendant plusieurs années – la rumeur parle de 5 – Index Mobile et Desktop cohabiteraient afin d’offrir une plus grande diversité de résultats, tout en assurant la transition. Au terme de cette période d’essai, l’Index Mobile First prendrait l’ascendant.

Si le conditionnel est au cœur de ce projet, Google confirme ici sa volonté de favoriser la mobilité. Il est donc essentiel de suivre cette tendance afin de maintenir ses performances SEO dans le temps. Notre conseil : vous y préparer dès maintenant !

Mobile First : mon plan d’action !

Un site cross-device

Première étape indispensable, proposer aux internautes un site mobile ou compatible. Outre la navigabilité et le design, c’est l’intégralité de l’Expérience Utilisateur qui est à repenser. Ainsi, 3 solutions sont envisageables :

  • un site responsive, capable de s’adapter à tous les devices
  • un site mobile dédié, dupliqua allégé en contenu de la version desktop
  • une app, généralement recentrée autour d’un usage précis et plus limitatif

Indexation raisonnée

Seconde étape, utilisez des Tags No Index intelligemment. Parfois montrés du doigt, les No index permettent de guider Google dans les pages qui peuvent être indexées ou non. Ainsi, il peut être pertinent de tagguer certaines pages, telles que les pages de remerciement post achat. A l’inverse, si vous souhaitez voir vos pages référencées sur Mobile First, assurez-vous qu’aucune balise No Index ne freinent l’indexation.

=> SEO Mobile : les 7 erreurs à ne pas commettre !

Navigation optimisée

Troisième recommandation émise par Google sur ce sujet : soigner ses redirections. Nombre de sites mobile n’ont pas de redirections 301 automatiques qui renvoient vers une page équivalente sur mobile, mais généralement vers le home mobile. Conséquences : l’utilisateur perd le fil et Google n’a pas la possibilité de crawler l’intégralité des pages ; et donc, de les indexer. En parallèle, assurez-vous que le fichier robot.txt ne bloque pas GoogleBot et facilite l’exploration complète de votre contenu. Pour le savoir, rendez-vous sur l’outil de test, disponible via Search Console.

Lisibilité optimale

Enfin, Google suggère également d’harmoniser les éléments liés au balisage et aux données structurées. Là encore, Search Console vous aide à détecter les erreurs. Ainsi, vous pourrez vérifier les équivalences de balisage entre les versions desktop et mobile. Si nécessaire, complétez les données structurées sur votre version mobile. Attention à ne pas vouloir trop en mettre, tenez compte de la lisibilité sur smartphone.

=> Index Mobile, la To Do !

Google prévoit de basculer en douceur vers l’Index Mobile First. Si s’y préparer est indispensable, c’est avant tout pour répondre aux besoins évolutifs des utilisateurs. Ne manquez pas les opportunités qu’offre le mobile, confiez votre SEO à un pro !

Les métiers Jvweb