Le Blog​

SEM : les 8 variables d’optimisation qui font la différence !

Si lancer une campagne AdWords est à la portée de tous les annonceurs, la gérer correctement demande un peu d’expérience. En effet, la gestion des campagnes et leurs optimisations régulières sont des facteurs clés pour performer. Ainsi, pour repartir sur de bonnes bases, nos chargés de compte vous livrent leurs petits secrets d’account managers… Au menu, les 8 facteurs d’optimisation AdWords qui vous aideront à vous démarquer de la concurrence !

#1. Le budget alloué à la campagne

Composante essentielle de la gestion de vos campagnes AdWords, le budget est un facteur d’optimisation en soi. Pour vous guider, vos KPI de performances canaux par canaux. Eux seuls vous permettent d’évaluer la pérennité de chaque support de diffusion.
De même, examinez la part des impressions dues aux recherches. Les campagnes qui génèrent peu d’impressions sont à laisser de coté. Une fois que les canaux et les campagnes les plus performantes sont identifiés, il ne reste plus qu’à leur allouer la meilleure part du budget !
=> A relire : quels KPI choisir pour gérer ses campagnes AdWords ?

#2. L’ajustement des enchères

L’ajustement des enchères est également un facteur d’optimisation incontournable. Pour une gestion optimale, il est possible d’ajuster les enchères au niveau des mots clés bien sûr, mais aussi les paramètres connexes, tels que l’audience ou les zones de diffusion. De même, recourir aux enchères automatisées proposées par AdWords peut se révéler une bonne option.
=> Gestion automatisée AdWords, ce que vous devez savoir !

#3. Les tranches horaires de diffusion

Sélectionner les meilleurs moments pour la diffusion de vos annonces textuelles est également une manière judicieuse d’influer sur vos enchères et votre budget. La première étape consiste donc à cerner les moments forts et les temps creux. Pour cela, vous devez considérer le trafic généré mais aussi le taux et le coût de conversion.
A partir de ce constat, excluez les tranches horaires ou les jours les moins rentables. Cela vous permettra d’optimiser les enchères sur les périodes les plus porteuses. De même, il peut être intéressant pour les campagnes de webcallback de diffuser uniquement lorsque votre société est en mesure de traiter les demandes.

#4. Les emplacements

Dans la lignée des tranches horaires, un ciblage géographique est pertinent pour une meilleure ventilation des ressources allouées à AdWords. Ainsi, l’exercice consiste ici à repérer les zones de conversion les plus actives, puis, exclure celles dont la rentabilité est altérée.
Astuce : Pour les annonceurs disposant d’un réseau de boutiques, il est également judicieux de stimuler les utilisateurs à proximité via des campagnes sur mobile. Grâce à un meilleur tracking des conversions, vous êtes désormais en mesure de connaître également les ventes réalisées par ce biais.

#5. Les paramètres à exclure

Classique mais efficace, l’exclusion des mots clés négatifs est assez simple à mettre en œuvre. Commencez par passer en revue l’intégralité des requêtes générées via AdWords, isolez celles qui ne convertissent pas ou ne répondent par à votre proposition de valeur. Ensuite, excluez ces mots clés de vos différentes campagnes ou groupes d’annonces. A la clé, des économies certaines et un taux de conversion optimisé.
=> Les basiques : comment trouver des idées de mots clés AdWords ?
Selon les campagnes en cours, il vous sera éventuellement possible d’exclure également des partenaires qui ne performent pas, ou à défaut, l’intégralité du réseau de recherche. Là encore, il s’agit avant tout de concentrer ses efforts sur la conversion, plus que la génération de trafic inutile.

#6. Les pages de destination

Directement associées aux performances de vos campagnes AdWords, les pages de destination sont un levier d’optimisation majeur. Puisque tout a surement déjà été dit sur le sujet, résumons l’essentiel en trois mots : clarté, concision et appel à l’action !
Concrètement, proposez un univers graphique cohérent avec votre annonce AdWords, utilisez une sémantique similaire et surtout proposez un bouton d’action facilement identifiable.
=> A redécouvrir : Landing Page AdWords, nos conseils pour les réussir !

#7. Le texte de l’annonce

Essentiel lui aussi, le texte de l’annonce doit pourtant être régulièrement révisé. Pour cela, la méthodologie la plus fiable reste l’A/B testing. Dès lors, testez, observez, analysez, affinez… Vous obtiendrez rapidement des indices sur les textes les plus accrocheurs, ceux qui offrent le plus de conversions ou encore ceux qui génèrent le plus d’impressions.

#8. Les listes d’audience

Enfin, pensez également le remarketing comme une piste d’optimisation de vos campagnes AdWords. En effet, en reciblant des visiteurs déjà soumis à votre offre, vous réduisez l’investissement dédié à la conversion. De plus, vous enrichissez vos bases en permanence. Base d’audience que vous aurez évidemment pris soin de passer au crible pour en extraire les segments les plus porteurs…
En 2017, optimisez vos performances AdWords, profitez de l’expertise d’une agence leader depuis plus de 12 ans 😉

Les métiers Jvweb