Le Blog​

SEO : 10 astuces pour rédiger un contenu gagnant

En cette semaine de rentrée, il est temps de réviser ses basiques : comment bien rédiger son contenu pour qu’il trouve enfin son public ? Et oui, car l’objectif est bien d’être lu, donc vu, donc référencé ! Or, nous le savons tous, Google a une véritable appétence aux contenus de qualité. Pour ne décevoir ni vos lecteurs, ni les moteurs, rappel des bases en 10 points pour rédiger un contenu efficace.

#1. Posez clairement votre objectif

Ecrire pour écrire n’a que peu de sens et débouche généralement sur un contenu très fouillis, que seul vous saurez décrypter… Pour contrer cet effet improductif, vous devez avant tout donner un objectif à l’exercice de rédaction. A quelle fin souhaitez-vous ajouter du contenu à votre site ?
S’agit-il de :

  • vous positionner dans les SERP sur une expression donnée
  • gagner des liens auprès de partenaires
  • éduquer vos prospects sur vos produits
  • susciter l’engagement social de vos lecteurs
  • générer des leads sur vos Landing Pages

L’objectif conditionne le contenu, mais aussi le format, le ton, la structure du texte… Ne négligez pas cette étape fondatrice !

#2. Cerclez vos cibles

Afin de savoir quoi dire, le plus efficace reste encore de chercher ce que les internautes recherchent. Pour cela, vos listes de mots-clés sont de précieuses alliées. Non seulement, les requêtes star vous renseignent sur la sémantique à utiliser mais également sur les questions restées sans réponse.
A partir de vos listes de mots-clés, dressez votre plan de contenus par objectif. Ainsi, par exemple, vous traiterez dans un but SEO, toutes les requêtes connexes à vos thématiques ; et dans un objectif d’engagement, des sujets plus fun, dont le champ lexical est potentiellement plus éloigné.

#3. Raccoursissez vos url

Privilégiez une url explicite sur le contenu de la page à une url longue et complexe. A cela, vous trouverez un double bénéfice. En terme d’indexation d’abord, puisque Google, comme de nombreuses études, rapportent que les url courtes, ponctuées de mots-clés performent mieux. Vos lecteurs, ensuite, plus à même de cliquer sur une url lisible, qui renseigne sur le contenu de la page.

#4. Soignez vos balises

Fondamentales pour votre référencement naturel, les balises doivent être attractives et lisibles. Ainsi, commencez par rédiger votre balise Title, le titre visible depuis les SERP. Plutôt que de penser mots-clés, misez sur le clic ! Tout en insérant votre keyword en début de phrase, tentez un titre accrocheur, qui donne envie de lire la suite. 60 caractères sont suffisants, au delà, l’information est tronquée sur mobile.
Ensuite, passez à la balise metadescription. Là encore, c’est davantage l’histoire qui compte. Votre objectif, donner à votre lecteur le sentiment qu’au bout du clic, il trouvera l’information recherchée.

#5. Structurez correctement votre contenu

Pour cela, utilisez des balises de niveaux au fil du texte, afin de bien distinguer les différents éléments. Les principales balises sont donc :

  • H1 pour le titre principal
  • H2 pour les titres de paragraphes
  • H3 pour les titres des sous-parties

#6. Mettez à jour vos contenus star

Lorsque nous menons une recherche via Google, celui-ci associe une date au résultat. Généralement, les contenus vieillissants agitent moins les foules, qui préfèrent lire une information plus récente. Il est donc important de maintenir votre niveau d’attractivité grâce à l’horodatage. Une petite mise à jour régulière permet de susciter davantage de d’engagement et d’augmenter sensiblement son CTR.

#7. Illustrez vos contenus

Photos ou vidéo, l’intégration de contenus visuels permet là encore de rendre vos contenus plus vivants, tout en allongeant le temps passé sur la page. Plus attractifs, plus aérés et plus faciles à lire, les contenus textuels entrecoupés d’images sont plus appréciés des lecteurs. Résultat, au regard du temps passé sur la page, Google jugera votre contenu utile, et sera plus susceptible de le maintenir en bonne position.

#8. Créez une suite sémantique

Si votre objectif est de gagner des positions, travailler votre cocon sémantique est une bonne option. Ainsi, afin d’appuyer votre pertinence thématique, il est recommandé de travailler des sujets connexes, basés sur des fondations sémantiques communes. Par exemple, un contenu autour du SEO, un autre sur le référencement local, un troisième sur l’indexation mobile…

#9. Alimentez vos contenus de bons liens

D’abord, les liens internes. Essentiels aux lecteurs pour parcourir vos différents contenus, les liens internes permettent également de créer des liaisons sémantiques vers des pages thématiques. Si aucun volume de liens n’est précisément recommandé, il est d’usage de placer 2 ou 3 liens par texte.
En parallèle, n’hésitez pas à ajouter, lorsque cela fait sens, des liens externes. Longtemps bannis par peur de perdre son fameux « juice », des liens externes vers des sites de qualité peuvent, au contraire, apporter du crédit à votre contenu et ainsi, le légitimer auprès de Google.

#10. Assurez-vous que la vitesse de chargement soit suffisante

Et oui, car aussi intéressant et bien construit soit votre contenu, si votre vitesse de chargement est supérieure à 3 secondes, il y a de fortes chances qu’il ne soit jamais lu ! Trop lente à charger, la page est rapidement quittée, sans même laisser une chance à votre contenu de se distinguer. De même, veillez à ce que vos pages soient facilement lisibles sur mobile car désormais, c’est des smartphones que vient l’essentiel du trafic.

[maxbutton id= »1″ ]