Le Blog​

SEO : 6 points de checking pour optimiser vos url

Nouveau site ou refonte, le choix de vos url est un paramètre fondamental, pour votre référencement, comme votre image. Trop complexes, elles n’auront pas d’écho, et seront difficiles à suivre. Trop pauvres, elles n’auront pas la puissance escomptée. La bonne équation : proposer une structure équilibrée, favorisant l’accessibilité, avec une pointe de SEO ! Si il n’existe pas de règle de la parfaite url, JVWEB a quand même quelques astuces à vous livrer…

#1. Intégrez vos mots clés à votre url

Basique ! Pourtant, nombre de sites ont des url infinies, dénuées de mots-clés. Chaque nouvelle page de votre site doit correspondre à un objectif SEO. Cet objectif doit transparaitre dans votre url. Ainsi, vous ajouterez au plus près de la racine, les 2 ou 3 mots clés de la page. Ex : https://monsite.com/basket-femme

#2. Proposez une structure d’url stable

Lorsque vous définissez votre structure d’url, il est indispensable de vous y tenir. A défaut, vous risquez rapidement de vous retrouver avec des url construites sans aucune cohérence. Un signal négatif envoyé à Google, qui conclura que la catégorisation de vos produits n’est pas claire. De même, l’utilisateur risque de s’y perdre !

La bonne pratique : mettre vos offres au même niveau et partagez avec votre équipe projet le modèle de structure à suivre, afin d’éviter les disparités. Par exemple

  • https://monsite.com/basket-femme correspond à la catégorie
  • https://monsite.com/basket-homme à une catégorie différente
  • https://monsite.com/basket-femme/nike à une sous catégorie

#3. Supprimez le superflu

Plus les url sont courtes et lisibles, plus elles sont efficaces. Il est donc important de se limiter à l’essentiel. Pour cela,

  • supprimez tous les mots parasites ou inutiles : le un, tout, …
  • évitez la répétition d’un même mot clé dans une même url, trop grossier !
  • favorisez les minuscules aux majuscules
  • limitez l’usage des # dans l’url, qui complexifie leur interprétation
  • préférez le tiret d’alignement à celui de soulignement, dont la fonction est de joindre les mots entre eux
  • restez lisible, le sens de la page doit être perceptible à la lecture de l’url

#4. Limitez les chaines d’url dynamique

Proposée par certains CMS, la génération d’url dynamiques, à base d’id compliqués et de longueurs interminables, sont pratiques, mais, ne sont pas très SEO friendly ! Tant que possible, préférez des url statiques. Pour cela, orientez-vous vers les règles de réécriture si votre serveur est géré via Apache. Autre option envisageable, l’utilisation d’url relatives, à paramètres variables. Dans ce cas, n’oubliez pas de le spécifier à Google, via Search Console.

#5. Unifiez les différentes versions de votre site

Là encore pour faciliter l’exploration de votre site par Google, faites simple et propre. En l’occurrence, rassemblez à l’aide de redirections 301 vos différentes versions, c’est à dire le www et le sans www, ainsi que la version http et https.

Privilégiez la version www, reliée au https afin de coller aux recommandations de Google. De même, assurez-vous que l’ensemble de vos pages pointent bien vers un seul et même domaine.

#5. Déclarez votre Sitemap XML via Search Console

A ne pas confondre avec le sitemap html, destiné aux moteurs, le sitemap XML est initialement destiné à l’utilisateur. Il s’agit simplement d’une liste d’url que vous soumettez aux moteurs afin de favoriser leur indexation. Cela peut avoir un impact sur le choix de vos url canoniques, et ainsi, aider Google à isoler les pages en doublon.

Pour un SEO réussi, vous devez très rapidement inclure cette donne à votre réflexion stratégique. L’éclairage d’un expert en phase de conception vous fera gagner un précieux temps, parlons-en !

Simon Soustelle
Account Manager SEO
> Voir les articles

Les métiers Jvweb