Le Blog​

SEO à l’international : 5 étapes pour atteindre la pole position

Si viser la première position sur Google France constitue déjà un défi, se lancer à la conquête du référencement à l’international relève du challenge. Manière de consommer, langue, habitudes de navigation, trafic… Toutes vos variables habituelles sont à revoir afin d’adapter votre stratégie à votre territoire de conquête. Pour vous accompagner dans ce défi, JVWEB vous livre les 5 étapes essentielles pour s’imposer en SEO à l’étranger.

Etape 1 : Appréhender le marché local

Aussi brillant référenceur soyez vous, si vous attaquez un marché inconnu de front en SEO, vous foncez droit dans le mur ! Et oui, chaque pays a sa manière d’explorer le web, ses habitudes de navigation, de consommation, ses sites stars, ses propres mots clés…
La première des choses à faire est avant tout de bien étudier votre marché cible. L’idéal, se doter des conseils d’un collaborateur dépêché sur place ou d’une agence aguerrie au SEO à l’international. Au hasard, JVWEB !
Parmi les choses que vous devez identifier :

  • les mots clés les plus utilisés en local. Ex : portable en France = GSM en Belgique = cellulaire au Canada
  • les habitudes de consommation. Ex : les chinois préfèrent les marketplaces, les anglais, les sites de bons de réduction
  • les habitudes de navigation, qui ont une grande influence sur le design et les performances de conversion

Etape 2 : Choisir le bon nom de domaine

Essentiel en SEO, le nom de domaine aura un impact certain. Afin de faire le meilleur choix, trois tactiques sont envisageables. Celle qui vous convient doit être retenue sur la base de vos capacités à maintenir les différents sites mais aussi le budget et nombre de pays visés.
La première option consiste à privilégier un nom de domaine avec une extension par pays (ex : monsite.es). Efficace et claire pour l’internaute, cette option devient rapidement coûteuse et chronophage lorsque plusieurs pays sont ciblés. Cette stratégie convient davantage aux marchands cherchant à s’étendre sur 2 ou 3 marchés définis.
La deuxième tactique consiste à décliner un sous domaine par langue et par pays (ex : es.monsite.com). Intermédiaire, cette configuration permet de gérer depuis un domaine unique différents ciblages géographiques. Seul bémol, elle se révèle généralement plus longue à positionner que la première.
Enfin, dernière possibilité, un sous-répertoire par langue (ex : monsite.com/es). Economique, cette solution est la plus pratique car elle permet la gestion d’un seul et unique site contrairement aux deux précédentes. Quelle que soit la solution retenue, il est important pour l’expérience utilisateur de permettre le changement de langue sur chaque version.

Etape 3 : Opter pour un hébergement adapté

Là encore, le choix de l’hébergeur est un point critique pour le référencement. En effet, si le site est hébergé en France et consulté à l’autre bout du monde, son temps de chargement risque de considérablement s’étendre, entrainant déclassement, abandon de panier, perte de trafic et autres réjouissances…
De même, si vous visez de multiples destinations simultanément, mieux vaut opter pour un serveur dédié par pays. A défaut, l’emploi de Content Delivery Network reste une solution pérenne. En s’appuyant sur une IP localisée, ceux ci permettent une optimisation du temps de chargement.
Enfin, renseignez-vous sur les règles en vigueur. Certains pays ont une approche du web nettement moins souple que la France.

Etape 4 : Adaptez votre site aux couleurs locales

S’attaquer au référencement à l’international, c’est aussi utiliser le langage des moteurs de recherche pour indiquer l’existence de différentes langues. Là encore, il est essentiel de vous documenter en amont de toutes tentatives. Dans tous les cas, votre site doit a minima contenir :

  • des balises hreflang pour spécifier la langue
  • des microdonnées, communes à l’ensemble des moteurs de recherche

En parallèle, il vous faudra traduire l’intégralité de vos contenus. Afin d’obtenir un résultat de qualité, mieux vaut opter pour un traducteur que Google Trad. En effet, c’est justement ici que vous travaillez sur les subtilités de la langue. L’ensemble des contenus texte doivent être compréhensibles, y compris les métadonnées et autres balises.

Etape 5 : Travailler votre linking local

Equipé de votre site optimisé, l’essentiel est désormais de collecter des liens ciblés, en provenance de sites locaux et, idéalement, dans la langue du pays visé. Pour cela, les méthodes sont sensiblement les mêmes, mais le travail de veille à mener est considérable puisqu’il vous faut repérer les sites d’importance, ceux qui génèrent crédibilité et notoriété, ceux qui sont référent dans votre domaine… De même, établissez la liste des sites à blacklister.
 
A lire : 6 KPI SEO pour évaluer ses résultats
 
Présent sur plus de 40 destinations, JVWEB vous accompagne sur vos problématiques de SEO à l’international. Parlons-en !

Account Manager SEO
> Voir les articles

Les métiers Jvweb