Le Blog​

SEO & Contenu : la check-list des optimisations

Publier du contenu de qualité est un impératif pour satisfaire vos objectifs SEO. Tout le monde s’accorde sur ce postulat. Seulement, trouver l’équilibre entre un contenu optimisé pour les moteurs et un contenu susceptible de générer de l’engagement est un exercice subtil. Comment se positionner entre les nécessaires requêtes à atteindre et la rédaction d’un article agréable à lire ? 5 étapes pour atteindre le graal du « contenu SEO de qualité » !

# Etape 1 : Injectez du SEO dans votre stratégie de contenu

Avant même de parler rédaction, la première étape consiste à penser SEO dès la conception de votre stratégie SEO. Au cœur de votre réflexion, les sujets que vous aborderez sur votre blog. Trop souvent, les annonceurs ont encore le réflexe de se demander de quoi ils souhaitent parler ? La bonne question à se poser serait plutôt : qu’est ce que ma cible a envie de lire ?

Commencez donc par reprendre votre liste de mots-clés et associez-y des idées de sujets en lien avec l’intention de votre lecteur. Par exemple : entretien basket devient 10 Astuces pas chères pour entretenir ses baskets. En parallèle, notez différents formats qui peuvent être intéressants en fonction de l’objectif visé. Par exemple, un article long pour proposer un guide pas à pas ; un « snack content », pour publier une info insolite sur votre secteur.

Pour chaque sujet, assurez-vous :

  • qu’il sera utile à votre audience cible
  • que le titre contient l’un de vos keywords cibles
  • que vous pourrez y insérer un CTA vers votre site
  • que le contenu pourra inclure un lien interne vers l’une de vos pages

# Etape 2 : Bannissez les contenus mous !

Votre sujet en tête, voici le moment de prendre la plume. Votre mission, proposer un contenu qui ait une identité, une ligne éditoriale, une patte. L’objectif, vous démarquer parmi l’immensité de contenus qui défilent sur le web. Pour cela, vous aurez besoin de renfort. Et donc, de susciter un maximum d’engagement et de partages sociaux. En prime, vous augmentez vos chances de collecter de bons backlinks !

A ce stade, ce sont donc les lecteurs qui priment ! Au terme de la rédaction, passez en mode introspection et interrogez-vous sur la qualité de vos écrits :

  • mon contenu est-il compréhensible par tous ? Pas de jargon, anglicismes…
  • mon contenu est-il plus intéressant que les 3 premiers résultats sur cette requête ?!
  • mon contenu est-il correctement structuré ? Je peux le lire d’un coup d’œil… Un paragraphe, une idée. La base !
  • mon contenu contient-il des titres accrocheurs, balisés en H1/ H2 / H3 ?
  • suis-je prêt à partager mon contenu associé à mon nom ?!

Si la réponse est oui, il ne vous restera plus qu’à soigner la mise en forme. Visuels de qualité, typo suffisamment grande pour être lisible, utilisation des blancs… Autant de détails qui font la différence.

# Etape 3 : Respectez les lecteurs !

SEO ou pas, l’on ne rédige pas un article pour soi, mais bien pour qu’il soit lu par d’autres. En respect du temps que votre lecteur accorde à votre parole, assurez-vous de lui transmettre une information de qualité. Ce qui aura, par ailleurs, un impact positif sur votre réputation !

Pour chaque publication, vérifiez que :

  • votre contenu ne contient pas de fautes d’orthographe, de syntaxe ou de grammaire
  • les informations sont correctement sourcées, tout en dosant l’ajout de liens externes
  • différentes sources confirment les informations que vous transmettez

# Etape 4 : Validez votre guideline SEO !

Votre article en main, voilà le moment de remettre votre casquette de référenceur. Il vous faut maintenant procéder à une surcouche de relecture afin de vérifier que vos axes d’optimisation SEO sont bien respectés.

Concrètement, une bonne optimisation SEO de vos contenus passe par :

  • éviter la surcharge de keywords. L’astuce, utilisez la fonction Rechercher. Si la page est toute jaune, il faut sortir le dictionnaire des synonymes !
  • utiliser plutôt les mots clés et leurs variantes. Les keywords se déclinent en expressions, pluriel, abréviations, synonymes… et se placent de manière naturelle au sein d’une phrase !
  • les titres sont eux optimisés, comme les balises
  • l’url contient les mots clés principaux
  • les mots clés sont intégrés dans les 100 premiers mots du texte
  • le contenu contient des liens internes
  • l’article est publié au sein d’une catégorie thématique, voire d’une sous-catégorie, afin d’optimiser le cocon sémantique.

# Etape 5 : Maitrisez aussi la technique !

Qui dit SEO, dit technique ! Jetez également un œil aux basiques qui pourraient freiner votre référencement. Ce serait dommage après tant d’efforts !

Assurez-vous donc que :

  • le temps de chargement de la page est inférieur à 3 secondes
  • le contenu est lisible sur mobile également
  • les url sont courtes, moins de 59 caractères idéalement !
  • un sitemap xml est disponible

Besoin d’un conseil SEO, JVWEB est à vous écoute ! Appelez-nous 😉