Le Blog​

SEO : comment distinguer un bon lien d’un mauvais backlink ?

On le sait, construire sa stratégie de linkbuilding est essentielle pour obtenir de bons résultats en SEO. Seulement, si la course aux liens était efficace il y a encore quelques temps, aujourd’hui, l’objectif est davantage de collecter des liens de qualité, capables d’apporter du crédit à votre site. Pour cela, peu de place au hasard. C’est pourquoi, nous revenons aujourd’hui, sur les différents critères qui font un bon ou un mauvais lien. Ce classement est inspiré de l’étude Whiteboard Friday, menée par Rand Fishkin.

1. Privilégiez les liens DoFollow

Dotés de l’attribut DoFollow, les liens ont naturellement plus d’impact sur votre classement qu’un lien no follow. Ces derniers seraient, en effet, tout de même suivis et pourraient peser sur l’autorité. Pour les identifier, utilisez la MozBar.

2. Vérifiez l’autorité du domaine

L’autorité du domaine est un critère de qualité essentiel puisque son impact est majeur. L’idéal, dénicher un lien issu d’un domaine autoritatif, traitant d’une thématique connexe à la vôtre. Attention toutefois, mieux vaut viser ce type de lien dès lors que votre site a lui même déjà un certain poids. Pour vérifier l’autorité nous vous conseillons d’utiliser l’outil Moz mais aussi Majestic ou Ahrefs.

3. Intéressez-vous à la qualité des liens déjà présents

Au delà du lien qui vous est octroyé, consultez l’ensemble du linking du site. Viser un site au linking « limite-limite » vous desservirait plus que l’inverse. Ici, pas d’outil autre que vos yeux ! Toutefois, Spam Score de Moz ou le ratio TrustFlow/CitationFlow de Majestic peuvent vous aider à identifier les signaux de spam, qui doivent également vous alerter.

4. Visez l’engagement des utilisateurs

Un critère qui ne cesse de gagner du poids ! En effet, Google favorisera un lien provenant d’un site dont le taux de rebond est faible et le temps de lecture élevé, gages de qualité. A l’inverse, les sites « passages » seront dévalorisants. Pour les identifier : Analytics + Métriques sociales.

5. Attardez-vous sur le texte de l’ancre

Le texte de l’ancre peut clairement se révéler comme un bonus. Néanmoins, mieux vaut un lien sans ancre, que pas de lien ! Donc, essayez de placer votre texte d’ancre, avec votre backlink. A défaut, regardez ce qu’il en est avec AHRef ou Majestic.

6. Ciblez des sites pertinents

Une évidence qui parfois s’envole au fil de la chasse au lien ! Pourtant, la pertinence des contenus et leur adéquation thématique sont primordiales. Au delà de la sémantique, la pertinence peut également provenir de la proximité géographique, du caractère officiel du lien, de l’autorité du site sur un sujet donné…

7. Visez le haut de la page !

Plus le lien est bas dans la page, proche du footer ou des zones publicitaires, plus Google va considérer ce lien pour ce qu’il est : un backlink ! Si celui-ci est en dofollow, Google risque de le confondre avec une publicité… et l’effet attendu ne sera pas au rendez-vous , au contraire !

8. L’autorité de l’auteur

Si la métrique en soi n’a pas plus réellement d’impact, opter pour un lien provenant d’auteurs influents peut tout de même vous être profitable. Le trafic sera certainement au rendez-vous, et, votre produit crédibilisé par cette voix du marketing ! De plus, il est clairement plus utile de viser des sites ayant une autorité supérieure à la sienne.
Renforcez votre stratégie SEO, faites appel à JVWEB !