Le Blog​

SEO : quand Google alerte sur le Bad Guest Blogging…

Publier un article invité, une méthode plus ou moins innocente, pour obtenir un lien qui pointe vers son site. Qui n’y a jamais pensé ?! Au confluent de l’influence, du social et du SEO, le Guest Blogging est dans le collimateur de Google. Pour preuve, un article récemment publié afin de recommander – vivement – aux éditeurs de s’en tenir aux bonnes pratiques du GuestBlogging. Petit rappel des règles pour vos invités…

GuestBlogging, la dernière tendance SEO ?!

Obtenir des liens de qualité est un essentiel pour bâtir sa stratégie SEO en 2017. Intégrer le guest blogging à sa stratégie d’acquisition de liens était jusqu’alors une pratique offrant un bon équilibre qualité / résultat. Le principe : publier l’un de ses contenus sur un site tiers, en y intégrant un lien vers sa publication, sa bio… Ou, à l’inverse, multiplier la publication de contenus invités pour remplir ses pages.

Si certains partenariats ont naturellement du sens, Google a, néanmoins, noté une recrudescence de cette pratique d’articles invités à des fins purement SEO. Il tire la sonnette d’alarme, invitant les éditeurs trop zélés à respecter les consignes de qualité concernant les liens.

Articlé invité, les bonnes pratiques Google

En soi, Google ne pénalise pas la publication d’articles partenaires ou invités. Mais bien, l’abus de cette pratique. Ainsi, sont tolérés les articles partenaires qui respectent les critères suivants :

  • un contenu de qualité, non dupliqué
  • intégrant des liens de qualité, destinés à enrichir l’information et non le maillage SEO
  • ayant pour objectif de présenter un site et / ou d’informer les lecteurs

En revanche, vous entrez en ZONE ROUGE si vos articles invités :

  • proposent un contenu de piètre qualité sur un sujet non maitrisé
  • sont publiés à l’identique ou presque sur différents sites
  • contiennent des liens externes sur des ancres sur-optimisées
  • permettent la duplication du contenu, en l’échange d’un lien sans balise rel canonical ou no follow

Guest Blogging abusif, que risque mon SEO ?!

La limite à ne pas franchir est assez claire et sans réelle surprise. En la franchissant, les éditeurs qui abusent du guestblogging dans leur stratégie de netlinking, s’exposent à une pénalité manuelle. De même, Google rappelle que les éditeurs qui acceptent la diffusion de contenus de mauvaise qualité mettent en péril leur propre site.

S’il ne s’agit, pour le moment, que d’un simple rappel à l’ordre, il n’est pas exclure que ce paramètre fasse l’objet d’un prochain filtre. SEO, restez sur vos gardes et confiez votre linking à un expert 😉