Le Blog​

SEO & International : les 5 questions avant de se lancer

Dès lors que leur site E-Commerce connaît un succès, nombre d’entreprises souhaitent dupliquer le modèle à l’international.  Se pose rapidement la question du référencement sur un autre marché, d’autres moteurs de recherches parfois. Alors avant de dupliquer sauvagement votre site, prenez le temps de lire ces quelques conseils afin de poser de solides fondations pour votre SEO international.

#1. SEO multilingue ou multirégional ?

Une subtilité de langage qui fera vite la différence concernant votre stratégie SEO. En effet, 2 paramètres sont à prendre en considération : le territoire & la langue. Ainsi,

  • un site Multilingue est décliné dans plusieurs langues, mais aucune notion de territoire ne lui est apposée. Par ex, un site qui proposerait une version identique en français, anglais, allemand.
  • un site Mutirégional va, lui, mettre l’accent sur la localisation en ciblant plusieurs pays partageant un langage commun. Par exemple, le Brésil, le Portugal et le Mozambique qui parlent tous portugais.

Votre stratégie d’entreprise doit naturellement vous orienter vers l’un ou l’autre !

#2. Comment organiser ses domaines ?

Vient suite la question des domaines. Là encore, plusieurs possibilités :

  • soit vous multipliez les domaines, en adaptant l’extension au territoire géographique visé. Il faudra alors simplement associer un ciblage international via Search Console et adapter votre balisage linguistique.
  • soit vous optez pour des sous-domaines. Dans ce cas, chaque version est hébergée dans un sous-répertoire dédié. L’utilisation des options de ciblage et d’un balisage langue clair est alors indispensable via Search Console afin de clarifier l’accessibilité.

Les deux options sont légitimes Amazon multiplie les domaines, Microsoft les répertoires !

#3. Où localiser son serveur ?

Là encore, tout est question de votre structure SEO. Si vous optez pour un site par pays, mieux vaut héberger chacun d’entre eux sur un serveur local. Néanmoins, cette pratique peut vite être lourde à gérer au quotidien, notamment en raison des normes variables d’un pays à l’autre.

L’autre option consiste donc à héberger votre site dans le pays qui génère le plus de trafic. Généralement, le lieu où tout a commencé !

#4. Que faire des balises hreflang ?

Indispensables pour faciliter votre SEO à l’international, les balises hreflang signifient à Google les particularismes linguistiques de votre site. En clair, vous lui dîtes dans quelle langue il doit lire !

Vous devez donc intégrer dans votre url les notions de langue + pays (dans cet ordre !). Puis, renseigner votre balise hreflang correctement. Il est aussi recommandé d’indiquer un site référent pour votre galaxie, souvent l’original. De même, évitez tant que possible les redirections qui créent des ruptures de langage.

#5. Comment adapter son contenu ?

Enfin, la tentation est grande de « simplement » traduire mot à mot son site pour adapter une version étrangère. C’est rarement suffisant. Vous devez également réfléchir aux mots clés et expressions locales, vous interroger sur les usages, ce qui peut impacter la structure de votre site ou le parcours client.

Selon l’ampleur de votre projet, il peut être intéressant de repenser complètement l’arborescence du site. Certes plus long et coûteux, ce projet peut à terme être aussi plus fructueux. Implanté dans plus de 27 pays, JVWEB vous accompagne sur vos problématiques de SEO international.

Simon Soustelle
Account Manager SEO
> Voir les articles

Les métiers Jvweb