Le Blog​

SEO Mobile, 5 conseils pour prendre un temps d'avance

 2018 sera l’année du Mobile First ou ne sera pas ! Alors que Google communique actuellement auprès des éditeurs sur le « minimum vital » du SEO Mobile, l’équipe JVWEB vous propose d’aller plus loin en explorant le futur du référencement mobile. Au menu, des points d’attention directement liés à l’usage Mobile, et qui, par conséquent, influencent directement votre stratégie Mobile First.

#1. Assurez-vous d’être complètement Mobile Compatible

Première étape, validez votre check-list Compatibilité Mobile. Désormais incontournable, la version mobile nécessite tout de même quelques optimisations supplémentaires pour rentrer dans le rang. Outre, l’impact SEO, ces points altèrent également la navigation, et donc, les performances. Ainsi, vous vous attacherez à proposer un site mobile :

  • rapide à charger grâce à ses pages, et notamment ses visuels, allégés
  • sans redirection, erreurs 404 ou modification de l’url mobile (comparativement à l’url desktop)
  • sans erreur de CSS, Javascript ou images illisibles
  • sans pop-up intrusifs ou interstitiels impossible à fermer
  • avec des données structurées et des métadonnées à jour et similaires entre desktop et mobile

#2. Adaptez vos mots-clés au contexte de recherche

La recherche sur mobile n’est pas exactement similaire à celle sur desktop. Question de contexte ! Dans un cas, vous êtes plongé dans votre ordinateur, en mode investigation ; dans l’autre, vous utilisez les micro-moments pour satisfaire votre curiosité. Résultat, les requêtes sur mobile, 20% du Search total, vont répondre à 4 enjeux :

  • « je veux savoir » : obtenir une réponse immédiate
  • « je veux y aller » : requêtes localisées à proximité
  • « je veux faire » : et je cherche à savoir comment, pourquoi, combien ?…
  • « je veux acheter » : majoritairement des requêtes comparatives, notamment en boutique

Pour identifier le potentiel des mots-clés Mobile, appuyez-vous sur les rapports statistiques de Search Console, mais aussi Google Trends, qui ventile les données entre desktop et smartphone.

#3. Jouez la carte du référencement local

Pensé pour la mobilité, le smartphone est largement utilisé pour trouver une information locale. Les requêtes sous la forme « à proximité » ont doublé en 2017. 80% d’entres elles sont effectuées sur mobile, selon Google. C’est dire l’importance de se positionner sur un environnement local, notamment si vous souhaitez drainer des visiteurs vers vos points de vente.

Pour travailler votre référencement local sur mobile :

  • renseignez votre Google My Business
  • ajoutez-y de jolies photos de votre établissement
  • soignez vos avis clients
  • ajustez votre balisage en fonction de vos objectifs de localisation

#4. Pensez Recherche Vocale

En croissance, la recherche vocale tend à se démocratiser rapidement, encouragée par les innovations des concepteurs de smartphones (et autres gadgets). En 2017, 20% des mobinautes ont utilisé un outil de reconnaissance vocale pour effectuer une recherche. Au global, ce mode d’activation pèse 10% du Search et ne cesse de croître.

Pour tirer votre épingle du jeu, considérez l’usage de cet outil un peu en marge. Ainsi, les mobinautes l’utilisent avec des requêtes :

Google propose depuis peu les PAA, qui offrent une réponse directe et claire aux mobinautes. Une belle opportunité pour vous positionner. 

#5. Misez sur les qualités de l’AMP

Principale qualité du dispositif AMP proposé par Google, la réduction du temps de chargement des pages ; qui impacte tant le SEO que la rétention des visiteurs. Encore plus exigeants sur mobile, les utilisateurs veulent que le site charge vite et bien : 3 secondes pour en juger !

Avec son Html allégé, AMP charge une page, en moyenne, en 0,7 secondes, soit 30 fois plus rapidement qu’une page classique. A la clé, un taux de rebond qui fond comme neige au soleil ! Apprécié des internautes, ce format obtient également un meilleur taux de clic dans les SERP. A tester d’urgence, donc !

 

[maxbutton id= »1″ ]