Le Blog​

Social Ads : qu’en pensent vraiment les internautes ?

Facebook, Instagram, YouTube… les possibilités de diffuser ses publicités sur les réseaux sociaux ne manquent pas. Seulement, qu’en pensent vraiment les internautes ? Ces publicités sont-elles efficaces ? Pour répondre à ces questions fondamentales, JVWEB passe au crible les résultats de la dernière étude Blue Fountain Media, qui interroge les internautes sur leur perception de la publicité sociale et les comportements d’achat associés. Attention, pluie de statistiques !

Social Ads, les internautes cliquent-ils encore ?!

Evidemment, vos propres statistiques auront le dernier mot ! Néanmoins, cette étude dégage quelques tendances en matière de publicité sociale. Premier constat, si 75% des internautes estiment que leur feed est inondé de publicités, 70% continuent malgré tout de cliquer, mais aussi d’acheter. Et ce de 18 à 55 ans.

Second constat, Facebook Ads et Instagram gardent les faveurs des internautes puisqu’ils sont respectivement 38% et 37% à cliquer plus spontanément sur les publicités de ces réseaux sociaux. YouTube arrive en 3ème position (14%), suivi de Twitter (5%) et LinkedIn (2%).

Ultime précision d’importance, les mêmes internautes vont plus spontanément cliquer sur les annonces de leur flux principal que sur les stories.

Publicités sociales, qu’est ce qui séduit les internautes ?

Alors que 7 internautes sur 10 disent cliquer régulièrement sur les publicités sociales, l’étude pointe du doigt les éléments de différenciation au regard des internautes. Autrement dit, quelles motivations sont susceptibles de davantage déclencher le clic…

A cette question, 65% des utilisateurs disent apprécier la découverte de nouveaux produits, qu’ils n’auraient certainement pas découverts par ailleurs. 61% apprécient également la proximité créée par un ciblage géographique. 36% se disent plus motivés par le prix, et cliquent volontiers pour ne pas raté une promotion. Enfin, 31% supportent la publicité, car, elle permet l’utilisation gratuite des réseaux sociaux. Un profil plus difficile à convertir !

A l’inverse, certaines pratiques utilisées dans les publicités sociales sont plutôt contre-productives selon l’utilisateur final. Ainsi, 28% refusent de cliquer s’ils ne se reconnaissent pas dans le ciblage du produit ; 27% si l’audio est activé ; 23% sont découragés par le remarketing, notamment lorsqu’ils ont déjà achetés un produit similaire… Enfin, 16% s’insurgent lorsque le volume de publicités est supérieur à celui des posts organiques.

Formats publicitaires, lesquels privilégier ?

Face à la diversité des formats proposés sur Facebook ads, Instagram, LinkedIn et les autres, il est intéressant de voir quel format sensibilise davantage les utilisateurs. Sans surprise, la vidéo tire son épingle du jeu qu’il s’agit du format le plus apprécié par 31% des internautes. 25% aiment que les publicités soient accrocheuses ; 22% sont plus sensibles au CTA de type « acheter maintenant ». Enfin, 10% apprécient qu’on leur présente des événements à venir. Plus surprenant, les internautes ne seraient que 6% à apprécier les carrousels, axés sur le storytelling ou différents produits. Enfin, 3% seulement aiment qu’un influenceur soit mis en scène. Pourtant, 51% se disent prêt à acheter un produit présenté par un influenceur.

Coté pression publicitaire, nous atteignons une limite, puisque ce sont tout de même 3 internautes sur 4 qui ont le sentiment que la publicité a envahi leur flux. 46% estiment voir entre 1 et 6 annonces chaque jour ; 26% entre 5 et 20 annonces quotidiennes et 13% plus de 20 publicités.

Quant à l’utilisation du #ad, 27% sont satisfaits de cet effort de transparence. 21% le perçoivent comme un indicateur pour ne pas s’y arrêter, 14% y voient une fausse approbation du produit.

Que pensez-vous de cette étude ? Correspond-elle à la réalité de vos social ads ?

Les métiers Jvweb