Le Blog​

SXO, le mariage parfait de l’UX et du SEO ?

Contraction des termes SEO et UX, le SXO est le digne successeur du référencement naturel. Evolution du SEO, le SXO (Search Experience Optimization) consiste à placer l’utilisateur au centre du dispositif. Ainsi, l’objectif n’est plus de séduire les moteurs, mais bien de proposer une meilleure expérience client. A la clé, une démarche payante en terme de SEO mais aussi de conversions, puisque rappelons-le, en définitive, ce sont bien les consommateurs qui achètent ou non…

SXO, le futur du SEO

Depuis quelques mois déjà, les techniques de SEO évoluent. Si le contenu reste un ingrédient indispensable, la recherche effrénée de backlinks et les techniques traditionnelles d’optimisation ont clairement perdu du terrain. En parallèle, l’UX s’est fait une place grandissante dans le webmarketing, replaçant l’Expérience Client au cœur des optimisations, design notamment.
Le SXO est né de la convergence de ces deux tendances. Dans la lignée des évolutions de Google, toujours plus orienté utilisateurs également, le SXO propose de repenser le processus d’optimisation, afin, non plus de convaincre les moteurs, mais bel et bien les utilisateurs.
Pour cela, il s’agit d’alimenter un cercle vertueux, capable d’attirer des visiteurs, de convertir des prospects mais aussi de fidéliser ses clients. En parallèle, l’analyse des performances se fonde davantage sur le comportement des utilisateurs que sur des métriques de positionnement. A terme, certains voient déjà dans cette approche une manière de « kill the search », en d’autres termes, parvenir à se libérer de sa Google Dépendance !

SXO, par où commencer ?

Inutile de congédier votre SEO, vous aurez toujours besoin de lui ! L’idée est davantage de repenser un système dans sa globalité. Ainsi, pour adopter une approche centrée SXO, nous vous proposons de procéder en 4 étapes.

1. Adopter une véritable stratégie de contenu

Il ne s’agit pas uniquement de publier quelques articles ici ou là les jours de mauvaise conscience mais bien de définir une ligne éditoriale qui réponde aux attentes de vos lecteurs. Pour cela, vous devez cibler vos personae, identifier les sujets qui peuvent créer de l’intérêt, vous adapter aux recherches des utilisateurs, proposer des contenus avec une lisibilité correcte

2. Gagner en visibilité dans les pages de résultats

Entre Anwser Box, Knowledge Graph, Vidéos, Images… Il est toujours plus difficile d’être visible sur la première page de résultats. Il est donc plus nécessaire que jamais d’être facilement repérable. Pour cela, quelques astuces à tester, comme :

  • les Rich Snippets, qui offrent de multiples possibilités en SEO, comme en SEA
  • les Featured Snippet, plutôt réservés aux sites informatifs. Ils offrent de la visibilité mais généralement, peu de clics.
  • les données Google My Business, plutôt conseillées aux shops, notamment ceux qui souhaitent travailler leur référencement local.

3. Pratiquer l’A/B Testing des composants

S’essayer au SXO, c’est aussi apprendre à optimiser ses pages de destination, on et off site. Ainsi, au delà des contenus, il est intéressant de tester les différents composants : Call to action, visuels, formulaires… afin de trouver la combinaison la plus performante auprès des utilisateurs. Parfois, quelques aménagements design simples, notamment en terme de couleurs, suffisent pour améliorer les conversions. De même, poursuivez les optimisations techniques afin de rendre la navigation la plus fluide et la plus rapide possible.

4. Créer de l’engagement auprès des utilisateurs

Il s’agit là peut être de la véritable différence entre SXO et SEO. Là où le référenceur se fixe comme objectif d’attirer le visiteur, le SXO projette lui de le conserver ! On le sait, la fidélisation coûte environ 5 fois moins cher que l’acquisition. Suivre l’utilisateur tout au long de son parcours, quel que soit le temps qui lui est nécessaire pour convertir, semble de loin la meilleure piste d’optimisation. Le remarketing, offre, pour cela, d’excellents résultats.
Offrir une expérience utilisateur agréable augmente, non seulement les chances de convertir, mais aussi les possibilités de créer de l’engagement et du partage, autant d’arguments qui oeuvrent en faveur d’une réduction des coûts d’acquisition et d’une hausse de la notoriété de votre marque. Et ce, sans même évoquer le capital sympathie acquis par la marque !
 
Suivez les nouveautés du référencement, en vous abonnant à notre newsletter.

Syvoun Phay
Account Manager SEO
> Voir les articles

Les métiers Jvweb