Bonne nouvelle pour le secteur de l’internet français, la taxe sur l’achat d’espace publicitaire en ligne vient d’être supprimée.
Très contesté par les professionnels du milieu, ce prélèvement supplémentaire de 1% sur les achats de publicité en ligne n’entrera finalement pas en vigueur.  En adoptant à main levée un amendement d’une députée, l’Assemblée Nationale a donc voté la suppression de cette taxe.

Initialement introduite dans le projet de Loi de Finances 2011, cette taxe avait pour but de faire contribuer les géants de l’internet non domicilié en France, comme Google ou Ebay, au budget français. Néanmoins cette proposition aurait eu un  effet pervers sur la compétitivité des entrepreneurs français, car cette taxation portait en réalité sur les annonceurs fiscalement domiciliés en France.

La menace est donc levée et le développement du modèle publicitaire en ligne est préservé, à savoir que tous les acteurs de la chaîne conservent leur bénéfice: l’accès aux contenus et aux services gratuitement pour les utilisateurs grâce au financement par la publicité, l’offre d’un contenu toujours plus riche pour les éditeurs, et l’accès à de nouveaux formats publicitaires rentables et mesurables pour les annonceurs.

« C’est un signal fort envoyé à l’industrie digitale » s’est réjoui Jérôme de Labriffe, Président de l’IAB France (Interactive Advertising Bureau), association en charge  de pérenniser le marché de la communication digitale.

Dernière étape avant de tourner définitivement la page concernant cette taxe, son amendement doit encore être examiné au Sénat dans les prochaines semaines…A confirmer.

Taxe pub en ligne