Le Blog​

TIPS JVWEB / 5 astuces pour réduire l’abandon de panier

Véritable fléau du e-commerce, l’abandon de panier a le don de réduire tous vos investissements à néant. En effet, chaque visiteur qui renonce à finaliser son achat donne un sérieux coup de frein à votre taux de conversion, comme à votre potentiel chiffre d’affaires. Cependant, un peu de bon sens et quelques statistiques issues de Google Analytics peuvent vous aider à réduire votre taux d’abandon de panier. Démonstration.

Abandon de panier, comment le débusquer ?

L’on parle d’un abandon de panier dès lors qu’un internaute avait placé l’un de vos produits en vue d’une commande mais que celui-ci a finalement renoncé. Pour mesurer le taux d’abandon de panier, il vous suffit de diviser le nombre de paniers remplis n’ayant pas abouti à une transaction par le nombre de paniers créés.
Ces informations sont disponibles depuis Google Analytics. Pour cela, rendez-vous sur Conversions > Objectifs > Vue d’ensemble > Taux d’abandon global.
Généralement situé aux alentours des 70%, le taux d’abandon de panier est cependant variable d’un marchand à l’autre. Le tourisme est le marché le plus exposé, avec près de 97% des transactions abandonnées. Le drive des supermarchés en ligne est le secteur le moins impacté, 33% d’abandon en moyenne.

5 points stratégiques pour réduire le taux d’abandon de panier

Vous l’aurez compris, chaque panier abandonné emmène avec lui ses coûts d’acquisition et son potentiel CA. Afin de mettre fin à ce cercle vicieux, il est essentiel d’identifier la cause.
Pour ce faire, une bonne analyse statistique est plus que nécessaire. Vous observerez notamment à quel moment de son parcours utilisateur votre internaute sort du tunnel de conversion pour renoncer à son achat. Une étude Comscore met en exergue les points suivants.

  1. Les moyens de paiements proposés (59%)
    Votre client veut tout simplement régler avec son moyen de paiement habituel, soit une carte bancaire pour 80% d’entre eux.=> La solution : Réduire le choix des options proposées mais privilégier les moyens de paiement les plus utilisés et les plus sécurisés : CB / Paypal / Chèque cadeau seraient dans le top 3 selon une étude FEVAD Médiamétrie. Pensez également à laisser vos coordonnées afin qu’un client qui rencontrerait une erreur de paiement puisse vous contacter également.
  2. Des frais de livraison trop importants (46%)
    Parce qu’ils viennent s’ajouter au cout réel du produit, les frais de livraison peuvent être mal perçus. C’est notamment le cas lorsqu’une boutique existe à proximité ou que le produit visé est peu cher.

=> La solution : Offrez les frais de livraison à partir d’un certain montant ! Faites le calcul, cela ne vous coûtera pas plus cher que les ventes perdues ! Autre alternative, proposez différentes formules de livraison, plus ou moins longues et onéreuses.

  1. Des coûts supplémentaires lors du règlement et des délais de livraison peu clairs (41%) Le manque de transparence effraie les clients. Découvrir en fin de parcours que l’addition a été alourdie ou ne pas savoir lorsque l’on sera livré constituent de véritables freins

=> La solution : Soyez clair tout au long du parcours utilisateur. Affichez dès la fiche produit l’intégralité des frais à prévoir : tarif TTC, frais de livraison, frais de dossier… De même, indiquez les disponibilités du produit dès sa présentation.

  1. L’obligation de créer un compte (23%)

L’internaute est parfois paresseux. Il suffit d’un rien pour le démotiver. Créer un compte, le confirmer, toute une histoire !
=> La solution : réduisez l’inscription a sa forme la plus simple : login / mot de passe. Les champs complémentaires seront remplis au moment de finaliser l’achat.

  1. L’absence de coordonnées du marchand (8%)

Là encore, un basique. L’on aime savoir à qui l’on confie ces derniers ! Offrez à vos internautes les éléments de réassurance nécessaires : vos coordonnées, un lien pour vous contacter, le numéro de votre SAV, les avis de vos clients. Tous les détails comptent !
Besoin d’un avis expert pour auditer votre site web ? Contactez l’équipe JVWEB et obtenez un regard professionnel.