Le Blog​

[TIPS JVWEB] Analytics : 4 pistes pour vendre plus !

Calibrer sa stratégie d’acquisition web est un exercice complexe. Plus les leviers se multiplient, plus la toile se tisse, plus il devient fastidieux de tout savoir, tout comprendre… Pourtant, il suffit parfois de quelques ajustements pour redonner un coup de peps à ses taux de conversion. Aujourd’hui, l’équipe JVWEB vous entraine dans les méandres d’Analytics pour vous dévoiler 4 pistes d’optimisation de votre taux de conversion. Découverte !

#1. Segmentation par source de trafic, la base !

Comprendre le lien entre vos sources de trafic et vos taux de conversion est tout simplement indispensable. Cette action, basique, est pourtant la clé pour répartir correctement vos efforts, humains comme financiers. Il s’agit donc de savoir comment viennent vos visiteurs, quand, et vers quelle page. Toutes ces informations, vous les trouverez sur Google Analytics en suivant : Acquisition > Tout le trafic > Source.

A partir de là, il vous faudra déterminer plusieurs éléments.

=> Quelles sources vous apportent le plus de trafic ?
Il suffit de classer les sources par volume pour le savoir. L’intérêt étant de savoir si ce trafic est générateur de conversions, s’il est organique ou payant. A partir de là, vous pouvez réajuster vos objectifs SEO ou SEA.

=> Quelles sont les sources qui ont les plus forts / faibles taux de conversion ?
Classez simplement vos sources par taux de conversion. Il est intéressant également de regarder les sources qui, soit génèrent beaucoup de trafic mais peu de conversions, pour en comprendre la cause ; soit qui ne génèrent pas de trafic pour faire le ménage ! Dans tous les cas, cette information vous aide à recentrer vos investissements, AdWords notamment.

=> Quelles sont les sources dont les visiteurs coûtent le plus cher ?

Pour connaître la réponse, vous devrez associer un coût à chaque source de trafic. Par exemple, votre CPC AdWords ou Facebook Ads. Dans certaines configurations, AdWords par exemple, un coût au clic plus élevé entraine également un taux de conversion plus haut. Ainsi, il est intéressant d’évaluer la valeur de chacun. En parallèle, vous pouvez utiliser la fonction Objectifs pour déterminer la valeur de chaque conversion. Particulièrement utile pour « chiffrer » l’acquisition newsletter ou réseaux sociaux, par exemple.

=> Comment se ventilent les sources de trafic entre ordinateur et mobile ?
Le trafic mobile étant globalement en croissance, cela devrait se lire dans vos statistiques. Si vous perdez trop de trafic par ce biais, vérifiez que votre site est adaptée à une expérience client mobile agréable. Temps de chargement, navigabilité, optimisation… Ne vous privez pas de cette source de trafic !

#2. Performances de la page, le décryptage !

Page lambda ou page d’atterrissage, Google Analytics va vous permettre de savoir comment vos visiteurs se comportent une fois sur la page. Point d’entrée ou de sortie, les principales pages de votre site doivent répondre à un objectif clair, y compris pour l’internaute. Vos statistiques soulignent les failles à combler… Pour les trouver Comportement > Contenu du site > Toutes les pages.

A partir de là, vous pouvez décomposer vos résultats page à page, en vous concentrant sur les plus performantes si le volume de pages est colossal… Les pages qui génèrent le plus de trafic en entrée, ainsi que les Landing Pages, doivent nécessairement guider l’utilisateur vers le tunnel de conversion. De faibles performances sur vos pages d’atterrissage doivent aussi vous alerter et suggérer des améliorations. Enfin, n’oubliez pas les pages de sortie, qui réclament un soin particulier. Ici, l’internaute vous tourne le dos, souvent le panier vide…

#3. Performances Produits, le petit plus E-Commerce

Avec Analytics, les E-Commerçants peuvent suivre, en temps réel ou non, les performances des produits depuis Conversions > Commerce électronique > Performance Produit. En ajoutant un extrait de code, Suivi de conversions vous donne accès :

  • aux ventes produits
  • aux montants d’achat
  • lieux de facturation

Grâce à ces informations, vous pouvez ajuster votre offre produit en étudiant les interactions entre votre clientèle potentielle et votre catalogue. Impressions, clics, lecture des détails, ajout au panier, paiement, tout est tracké, consolidé. L’analyse de ces résultats peut vous aider à réorienter et votre catalogue, et vos investissements en vous concentrant sur les produits les plus appréciés.

#4. Comportement commercial, le tracking client

Dernière étape, le comportement client. Vous devez savoir ce que recherche vos utilisateurs afin de leur apporter la solution. Le suivi du comportement commercial peut vous y aider. Pour cela, direction : Conversions > Objectifs > Chemin de navigation vers

Ici, vous pourrez matérialiser le comportement de vos visiteurs en suivant leur Parcours client. Si vous repérez des points d’engorgement ou d’abandon récurrents, c’est certainement que le processus n’est pas complètement optimisé…

Ensuite, direction les requêtes. Pour cela, Comportement > Recherche du site > Recherche. Ici, vous accédez au suivi des requêtes. Certaines peuvent vous aider à enrichir tant vos contenus, vos pages de destination que vos campagnes AdWords.

Analyser régulièrement le comportement de ses clients sur sa boutique en ligne est fondamental pour gérer rationnellement vos investissements. Pour cela, deux objectifs en ligne de mire : un taux de conversion accessible et un coût d’acquisition optimisé. JVWEB peut vous aider à les atteindre !

 

Les métiers Jvweb