Le Blog​

Un demi-milliard d’utilisateurs

C’est le cap que devrait passer Facebook cette semaine en terme de comptes utilisateurs crées sur le réseau social.

Une belle réussite donc pour le bébé devenu monstre de Mark Zuckerberg. Et pour communiquer sur l’événement, un formulaire propose à ces mêmes utilisateurs de témoigner leur joie et leur admiration, et révéler comment Facebook a sauvé leur vie…Notez que vous cédez votre histoire à Facebook sans limite géographique et d’usage, comme d’habitude…

500 millions d’utilisateurs, qui laissent à libre disposition leurs données, c’est une plateforme très valorisable pour les marketeurs, d’autant que le site offre de belles possibilités de personnalisation et de ciblage. Car maintenant, Facebook, après avoir été à ses début un simple réseau social assez génial et à but non lucratif, est une machine qui dévore l’internaute en terme de temps passé et de pages vues. 

Bon on sait tous que Facebook est énorme, que c’est un phénomène de société qui bouleverse nos habitudes et prend de l’importance malgré tous ses détracteurs, mais le cap le plus important reste celui du passage en bourse. Car rappelons le, Facebook est toujours une société anonyme dont le capital est géré par quelques personnes et entreprises. Le jour de son introduction, le capital sera dispatché et Facebook sera dans l’obligation de faire du chiffre à tout prix et d’être plus que rentable.

C’est d’ailleurs la seule chose admirable chez Zuckerberg : contrairement aux données personnelles de ses utilisateurs, il a toujours bien tenu les rennes de son entreprise. Mais si son capital s’ouvre plus, préparez vous à voir les publicités et autres systèmes de valorisation multipliés. 

Phénomène de société ou entreprise, Facebook marque tout de même sa génération, de 13 à 65 ans, et a réussi à « lier » les gens entre eux. Un film à ce sujet a d’ailleurs été réalisé par Columbia Pictures, dont vous trouverez des extraits ici. Même si le film n’a pas l’air spectaculaire, nul doute qu’il va engendrer de vives polémiques. J’ai bien aimé le slogan du film tout de même…

On ne se fait pas 500 millions d’amis sans se faire quelques ennemis… 

Facebook passe un cap

Les métiers Jvweb