Le Blog​

Web-to-store, un canal en croissance

Alors que certains annonçaient la mort du commerce de proximité face au développement de l’e-commerce, le dernier baromètre Mappy BVA, consacré au web-to-store, démontre que la tendance serait plutôt inverse. Insérés au fil des étapes du parcours d’achat, les outils web-to-store suscitent l’intérêt de 89% des consommateurs digitaux. Comment tirer parti des synergies entre canal digital et commerce local ?

Le web-to-store, de quoi parle-t-on ?

Alors que 77% des achats sont toujours réalisés en commerce de proximité, près d’1 acheteur sur 9 confirme son intérêt pour le web-to-store. Derrière ce terme so digital, la traduction d’une synergie entre réel et virtuel, puisque celui-ci se définit par toute recherche d’informations sur le net, en amont d’un achat en boutique.
Aujourd’hui, avant d’acheter, 56% des consommateurs se réfèrent à internet pour obtenir les coordonnées d’une boutique, 50% pour vérifier la disponibilité d’un produit en magasin, 45% vérifient le prix, 44% impriment un bon de réduction, 43% se préoccupent de l’itinéraire, 42% consultent les avis client… Bref, 1 fois sur 2, le web est un passage obligé avant de concrétiser son achat, en live !
Infographie---web-to-store-avant-achat

Créer un pont digital vers sa boutique, un impératif…

Si l’échange, le relationnel, la simplicité et les possibilités de comparer sont encore de vrais points forts pour les commerces de proximité, le web est toutefois incontournable pour satisfaire les visiteurs réels.
Un constat qui se révèle sans surprise pour certains marchés comme le tourisme, le high-tech qui frôlent les 90% de recherches pré-achat ; et plus surprenant pour d’autres, comme l’alimentation (64% de recherches), l’auto (93%) ou les articles santé-bien être (83%).
Dans le trio de tête des informations consultées en amont :

  • Le prix, notamment pour comparaison : 84% des consultations
  • Les promotions : 58%
  • Les caractéristiques produits : 57%

Pour satisfaire leur désir d’informations, les internautes se tournent prioritairement vers les moteurs de recherche (78%), les sites E-commerce spécialisés (52%), les sites de marque 47%. Les comparateurs, en 4ème position, ne sont plébiscités que par 1 acheteur sur 4.
infographie-web-to-store-facteurs-decisifs

Web-to-store, un parcours d’achat variable par catégorie

Réussir à créer un pont entre son site et sa boutique consiste donc à apporter la bonne information au bon moment. En l’occurrence, d’un marché à l’autre, l’achat est plus volontiers finalisé en ligne ou en boutique. Réserver un séjour se fera à 69% sur le net, tandis que seulement 24% des achats alimentaires sont réalisés via les supermarchés en ligne.
Pour réaliser son achat en ligne, le consommateur s’appuie sur un large panel de motivations. Parmi les plus fréquentes : le prix, les bons plans, ne pas avoir à se déplacer ou encore le gain de temps. A l’inverse, il privilégiera l’achat de proximité pour apprécier le produit réel, en disposer sans délai, profiter d’un échange avec le vendeur ou économiser les frais d’envoi.
Entre ces deux mondes, de nouveaux usages apparaissent, liés à la mobilité. Ainsi, en boutique, 55% des acheteurs ont déjà photographié un produit pour obtenir l’avis d’un ami, 48% ont profité d’un mail de réduction et autant ont cherché un meilleur prix sur le net. 43% utilisent déjà le click and collect. Après l’achat, 37% vont partager un avis en ligne.
infographie-web-to-store-en-boutique
Derrière cette avalanche de chiffres, une véritable volonté de la part du consommateur de créer une complémentarité entre ses outils en ligne et ses achats réels. Si certains e-commerçants ont d’ores et déjà intégré cette démarche, seulement 37% des commerces de proximité voient dans le digital une opportunité pour développer leur chiffre d’affaire. A méditer !
 

Les métiers Jvweb