Le Blog​

YouTube : nouveau format, nouvelle facturation !

Initiées il y a désormais 5 ans, les vidéos publicitaires diffusées sur YouTube prennent un nouvel élan avec l’introduction d’un nouveau design de TrueView Instream dès mai prochain. Pour l’occasion, le géant de la recherche vidéo a également mit à plat son système de facturation à destination des annonceurs. Revue de détails sur ces nouveautés signées YouTube.

TrueView, un nouveau format pour vos vidéos publicitaires

Si le modèle d’insertion publicitaire évolue régulièrement depuis quelques années, cette fois YouTube frappe un grand coup en proposant un nouveau format de vidéo pub résolument tourné vers l’interactivité et l’engagement de l’internaute.
Destiné à enrichir le parcours clients, le format TrueView a pour particularité de permettre aux annonceurs d’inclure davantage d’informations annexes. Les annotations sont ainsi remplacées par des Cartes, compatibles mobile, diffusées en amont des annonces vidéo.
 
Aujourd’hui, YouTube propose 6 cartes dédiées, intégrables aisément depuis l’onglet « Cartes » de l’éditeur vidéo sont ainsi proposées aux annonceurs.

  • marchandises
  • collecte de fonds
  • vidéo
  • playlist
  • site web associé
  • financement par les fans

Ces cartes intéractives sont facilement personnalisables puisque vous pouvez y insérer une url de destination, une image, un titre et un call to action. Cliquables, elles sont intégrées à un dispositif de télévision connectée. Ainsi, l’internaute a la capacité de trouver toute l’information nécessaire, tout en consultant les vidéos. Affichée d’abord en teasing, les cartes sont ensuite cliquables depuis le lecteur.

Un nouveau mode de facturation

Destinées à enrichir l’expérience utilisateur, les YouTube Cards sont l’occasion pour YouTube de revoir en partie son modèle de rémunération.
Concrètement, avec le format Trueview Instream, les annonces s’affichent en pré-roll, mid-roll ou post-roll, accompagnant les vidéos des partenaires YouTube. Au delà des 5 secondes de diffusion automatique, l’internaute choisit de regarder – ou non – la vidéo. A l’issue, l’éditeur ne paye que lorsque l’utilisateur s’engage en choisissant de regarder la vidéo (a minima 30 secondes). Et non, à chaque impression, comme le veut le modèle traditionnel.
Pour inciter à plus d’engagement, au delà des vues complètes des vidéos, désormais les actions (clics sur les zones interactives, partage, installation d’applications etc…) vont déclencher la comptabilisation et donc la facturation de « vues Trueview« , en plus du modèle initial de facturation (30 secondes de vues ou vues complètes).
En parallèle, le clic sur l’ensemble de la vidéo en format Instream sur desktop sera désactivé, il ne sera valable que sur l’URL affichée, le companion banner et les zones d’interactivité (call to action, cards…).
En modifiant les zones cliquables et le modèle de rémunération, YouTube prévoit une baisse significative du taux de clic depuis un poste fixe, pour plus de vues et plus d’interaction avec les vidéos.
A terme, ce modèle a pour ambition de permettre aux meilleures vidéos de performer en ciblant uniquement l’audience visée.

Quand utiliser le format YouTube TrueView Instream ?

Plus engageant et plus ciblé, ce format doit permettre aux annonceurs d’enregistrer de meilleurs taux de conversion. Particulièrement adapté aux campagnes de Branding, le format TrueView est diffusable sur mobile (quelques contraintes à prévoir tout de même) et sur desktop.
Les annonces TrueView peuvent être paramétrées directement depuis votre compte Adwords. Les enchères sont fixées au CPV (Cout par Visionnage) et sont diffusables aussi bien sur YouTube que le réseau Display.
Vous souhaitez tester les TrueView via votre campagne Adwords YouTube, contactez votre account manager JVWEB.
 

Les métiers Jvweb