The head
12,2%
Valuable stuff
74,7%

Blog e-marketing

RSS

Google Marchand de confiance, une certification E-commerce

google-marchand-de-confiance

Dédiée aux e-commerçants, la certification Marchands de confiance, signée Google, est un label destiné à aider les internautes à mieux consommer. Son objectif : mettre en avant les boutiques les plus sérieuses, offrant une livraison irréprochable, conjuguée à un service client de qualité. Comment devenir, vous aussi, Marchand de confiance ?!

Google Marchand de confiance, une caution pour l’internaute

Destinée à orienter les internautes lors de leurs achats en ligne, la certification Google Marchand de confiance met en exergue les e-commerçants répondant aux exigences de qualité. Sont passés au crible : les conditions de livraison, la préparation de la commande  ainsi que le service client.

Présenté sous forme de badge,  le label Marchand de confiance attribue une notation au marchand, sous forme de pourcentage de satisfaction. Basée sur les avis des consommateurs, celle ci met en avant la qualité des expéditions ainsi que la prestation offerte par le service client.

Google promet également aux internautes d’intervenir en cas de problème avec le marchand labellisé.  Pour cela, le moteur offre une garantit à hauteur de 1000€. Celle ci est naturellement soumises à exclusion.

L’internaute a également la possibilité de suivre l’évolution de sa commande auprès du marchand de confiance, un service complémentaire pour les entreprises n’offrant pas de suivi colis en ligne.

Un label qualité dédié aux entreprises

Pour les entreprises, un service des plus intéressants qui sonne comme la garantie d’une prestation de qualité, approuvée par les consommateurs eux mêmes.

En valorisant la fiabilité des commandes et le respects des délais, Google et sa certification qualité sont, sans aucun doute, un levier fort de transformation. A la clé, davantage de ventes mais aussi un panier plus conséquent.

Par ailleurs, en participant à ce programme, les marchands ont la possibilité de profiter en avant première d’une extension d’avis Adwords. Très apprécié, l’extension d’avis s’affiche sous la forme d’un lien complémentaire « Marchands de confiance » sous votre annonce. Celui-ci mène aux avis collectés armi les clients. A la clé, une augmentation du CTR estimée de 10% sur les annonces textuelles.

Annonce Macway

Pour le configurer, il suffit simplement de se connecter, puis sélectionner extension d’avis. Ensuite, cliquez sur le bouton Nouvel Avis pour ajouter un avis existant à la campagne en cours. Vous avez le choix entre les items suivants :

  • Excellente expérience d’achat
  • Service client de qualité
  • Achetez en toute confiance
  • Livraison dans les temps
  • Protection des achats

Quelques exemples de Marchands de confiance par JVWEB

Macway, marchand High Tech, récemment promu Marchand de confiance par Google. Parmi les différents avantages dont tire profit la marque, une excellence image auprès des futurs clients, par le biais de l’extension avis justement. Aujourd’hui, Macway affiche 1661 avis et une note moyenne de 4,7/5 attribuée par ses clients.

macway marchand de confiance

Vous souhaitez, vous aussi, obtenir la certification Marchand de confiance en exclusivité, contactez JVWEB dès aujourd’hui !

Adwords video : le guide des formats pub sur YouTube

youtube-344107_1280

Deuxième moteur de recherche derrière Google, YouTube est un excellent vecteur de communication pour travailler votre marque. Avec ses quelques 28,5 millions de visiteurs uniques chaque mois, la plateforme permet aux annonceurs de coupler la force de la vidéo à celle du marketing, via une campagne Adwords. Afin d’optimiser les performances de votre campagne, arrêtons-nous aujourd’hui, sur les différents formats publicitaires Adwords proposés pour YouTube.

# Les bannières

bannières youtube

Format le plus basique, les bannières sont diffusées sur l’ensemble du site YouTube, hormis la home. Disponible au format 300 X 250, les bannières sur le coté droit, à coté de la sélection de vidéos, ainsi qu’au dessus des suggestions YouTube.

A noter, ce format peut être couplé avec vos listes de remarketing. Une option à ne pas négliger pour travailler vos cibles par centres d’intérêt notamment.

# Les annonces TrueView In Stream

trueview instream youtube

Destinées à présenter un contenu vidéo avant une vidéo longue ou courte, les annonces Adwords True View InStream sont relayées sur YouTube et sur les sites vidéo, jeux et applications des éditeurs du réseau Display de Google. Peu intrusif, ce format peut être ignoré par l’internaute au terme de 5 secondes.

Diffusé sous forme de pré-roll, ce type d’annonce n’est facturé qu’à compter de 30 secondes de visionnage. Si la vidéo est inférieure à 30 secondes, le CPC n’est comptabilisé que pour une consultation complète.

Concrètement, ce format a pour principal avantage de laisser libre l’internaute de consulter, au non, votre contenu vidéo. Un acte, qui s’il réduit, le volume de prospect ciblé, laisse une meilleure image de la marque.

Au plan technique, la vidéo doit impérativement être mise en ligne sur YouTube et l’url exportée dans votre compte Adwords. La vidéo à promouvoir doit durer entre 12 secondes et 3 minutes.

TRUEVIEW

# Les annonces TrueView InDisplay

truview indisplay youtube

Diffusées lors d’une recherche ou à l’affichage, les annonces TrueView InDisplay permettent de mettre an avant votre vidéo à coté des vidéos YouTube proposées comme résultats correspondant à une requête. Elles sont aussi disponibles sur les sites de contenus vidéo du réseau Display.

Coté look, plusieurs possibilités s’offrent à vous afin de valoriser votre vidéo puisque celles-ci peuvent être présentées sous forme de vignettes. Leur format est, en revanche, à la discrétion de l’éditeur qui relaie celles-ci. Le clic est facturé pour chaque renvoi vers la vidéo.

Contrairement aux annonces In Stream, les annonces InDisplay n’ont pas de durée imposée. L’annonce doit, en revanche, répondre aux caractéristiques habituelles, c’est à dire :

  • titre : 25 caractères
  • description : 35 caractères
  • url : la vidéo doit être mise en ligne sur YouTube.

in-display-ad

Véritable levier de trafic, les annonces vidéos sont à réaliser avec attention pour proposer quelque chose de plus authentique et émotionnel que commercial. Pour faire les bons choix, consultez votre équipe JVWEB !

Parcours client : Google analyse votre marché levier par levier

Entre les multiples canaux d’acquisition disponibles, les différents écrans sur lesquels navigue l’internaute et une connexion quasi permanente, il devient parfois complexe de suivre le parcours d’achat d’un client – et donc, d’optimiser ses messages publicitaires. Pour combler cette difficulté, Google propose désormais un nouvel outil qui permet d’analyser le parcours d’achat du client « le parcours client pour acheter en ligne ». Ingénieux !

Portrait type du parcours client

Avec la facilité légendaire d’un Google, apprenez en quelques clics comment se comportent vos clients lors de leur parcours d’achat grâce à de simples infographies reflétant les différents étapes, associées aux canaux utilisés.

En quelques clics, appréhendez simplement votre marché à partir des milliers de données collectées et des tracking des différentes interactions, adaptées au profil de votre entreprise.

Ci-dessous, par exemple, une vue du marché voyage, au sein d’entreprises moyennes, en France.

parcours-client-google

Très utile, cette infographie vous permet notamment de déterminer l’ordre dans lesquels les leviers sont utilisés par les consommateurs – et donc, d’en personnaliser le message pour une meilleure conversion. On verra, par exemple, ici, que l’emailing intervient plutôt en fin de parcours d’achat.

Des canaux passés au crible

Google va encore plus loin en proposant une analyse de chaque canal de conversion, au regard de votre configuration de marché. On retrouve notamment la recherche organique, les leads sociaux, l’emailing, la recherche par marque…

Ainsi, l’on sait que les canaux les plus en amont dans le parcours d’achat seront plus à même de sensibiliser l’acheteur à la marque ou au produit. A l’inverse, les plus tardifs sont ceux qui aideront à finaliser la vente.

canal-achat-google

Savoir quand utiliser le canal le plus pertinent, c’est également savoir comment adapter son message. Nous vous faisions, il y a peu, un petit récapitulatif des bonnes pratiques de rédaction de vos annonces Adwords. Un bon indicateur pour personnaliser le call to action !

Très orienté vers le mobile actuellement, Google propose en complément un équivalent analysant les parcours d’achat sur mobile.

A noter, Google édite également un guide (en anglais) des bonnes pratiques associées.

Besoin de conseils avisés pour doper vos canaux d’acquisition, consultez la team JVWEB.

TIPS JVWEB / Adwords : comment calculer son budget annuel ?

Nouvelle année, nouveaux budgets ! Alors qu’il est bientôt temps de rendre sa copie, JVWEB a consulté ses meilleurs experts pour vous dévoiler les secrets d’un budget Adwords bien calculé. Trop bas, vous risquez de manquer des opportunités. Trop haut, votre ROI risque de faire la tête. Alors, comment viser juste sur votre budget liens sponsorisés ?!

CALCULER_BUDGET_ADWORDS

TIPS 1 : Appuyez vous sur vos acquis

Avant même de partir Excel au vent, faites une pause. Et consultez les données dont vous disposez déjà. Précieuses, elles vous aident à ajuster vos métrics. Ainsi, commencez par définir :

  • le nombre de ventes à réaliser par mois
  • votre panier moyen
  • votre taux de conversion. Si vous ne disposez pas de cette information, optez pour une fourchette basse
  • la saisonnalité, c’est à dire les périodes creuses et celles de fortes activités
  • la rentabilité de vos investissements passés
  • les investissements de vos concurrents (à moyens équivalents…)

Vous trouverez ces informations dans votre business plan, vos reportings, votre historique de compte Adwords évidemment mais aussi en veillant les actus de votre marché.

TIPS 2 : Calculez vos métrics

Une fois vos points de repères posés, passez aux projections. Ainsi, il est temps d’estimer les metrics de base telles que :

  • le volume de leads nécessaires pour atteindre l’objectif de vente. Soit le volume de vente visé, divisé par le taux de conversion.
  • Le CPL : soit la somme que vous êtes prêt à investir pour faire une vente.
  • Le CPC : soit l’enchère la plus adaptée pour apparaître en bonne position, tout en respectant vos metrics
  • Le CPA, qui reflète la somme investie pour réaliser une transaction
  • Le coût d’acquisition, soit à combien vous revient une vente/un client

TIPS 3 : Estimez votre budget Adwords

A partir de toutes ces informations, calculez une première estimation de votre budget adwords. En combinant chiffre d’affaire visé, panier moyen, transformation et CPC, vous obtiendrez le coût de votre campagne. Il ne reste plus qu’à le diviser par le nombre de jours pour fixer votre budget quotidien.

Evidemment, ceci ne vous donne qu’une ligne de base. Il faut également intégrer d’autres variables Adwords plus sensibles, qui vont influer sur votre budget. C’est, par exemple, le cas du quality score ou de la perte de taux d’impression causées par un déficit de budget.

La concurrence est également à examiner de près. Hausse des enchères, superposition d’enchères, nouvel acteur et c’est votre CPC qui se déséquilibre…

TIPS 4 : Donnez vous les moyens de faire plus

Une fois votre budget basique en main, pensez à ajouter les bonnes options qui vous mèneront à la performance. Peut être est-il pertinent d’inclure le mobile et les tablettes aux supports de diffusion ? Avez-vous prévu un budget de sécurité pour vous permettre de réaliser des tests ? Avez vous inclus le remarketing ou google shopping ? Ferez-vous appel à un prestataire pour gérer vos campagnes ?

Un conseiller Adwords saura vous aider à faire les bons choix stratégiques, tout en respectant vos contraintes de budget. A partir d’un simple audit, nous vous transmettons les potentiels d’évolution de vos campagnes ainsi que les coûts associés.

TIPS 5 : Réajustez au fil des mois

Enfin, dernier conseil : le marché bouge, vos prévisionnels aussi. Au fil des mois et des évènements, pensez à tenir vos budgets à jour. Ainsi, vous profitez de metrics fiables sur lesquelles vous appuyez pour mener une campagne d’acquisition au ROI assuré.

Parlons-en, contactez l’équipe JVWEB pour vos budgets 2015.

Infographie secteur Permis-Code de la route

Infographie du jour sur notre blog, nous analysons le secteur du permis et code de la route en ligne.

Avec des CPC moyens aux alentours de 0,54€, les tendances de recherche les plus fortes sur ce secteur sont en Février-Avril.

En SEA, 2 principaux acteurs sont en tête: Coderoute.com et Codedelaroute.fr

Les extensions d’annonces sont plutôt peu représentées ici, on remarque tout de même que 7% des annonceurs présentent des extensions de produits, pouvant s’expliquer par de mauvais ciblages de mots-clés: livre sur le permis de conduire par exemple.

 

 

Adwords Display : optimiser vos options de ciblage

Afin d’optimiser le ciblage des campagnes Adwords sur le réseau Display, les annonceurs ont la possibilité, depuis 2009, de cibler les internautes en s’appuyant sur des catégories listant les centres d’intérêt. Google annonce d’ici à début 2015, une évolution de ces critères de ciblage. A prévoir, l’arrivée de nouveaux critères de ciblage par audience. Zoom sur les nouveautés et les bonnes pratiques afin de cibler vos publicités avec efficacité.

Ciblage par Intérêt : quelles nouveautés pour le display ?

Dès lors que vous diffusez vos annonces Adwords sur le réseau Display de Google, vous avez la possibilité de cibler vos campagnes par centres d’intérêt. Objectif : maximiser vos performances en touchant un public attentif à votre offre.

Désormais, Google Adwords annonce la mise en ligne d’ici début 2015 qu’une nouvelle option de ciblage par centres d’intérêt des audiences. Celle-ci viendra remplacer l’option « autres centres d’intérêt », qui sera définitivement supprimée en juin 2015.

audience-display

Ciblage par audience, quels avantages pour l’annonceur ?

Plus flexible, le ciblage par audience se décline autour de trois segments. Orienté vers des objectifs précis, ce ciblage compense le manque de précision de la catégorie actuelle.

L’audience d’affinité :

Idéale pour travailler votre branding, puisque l’objectif est de communiquer sur la marque auprès du plus grand nombre.
Par exemple : Présenter votre nouvelle marque de vêtements sport sur l’ensemble des sites de la catégorie sport du réseau

L’audience d’affinités personnalisées :

Plus restreinte, cette option vise les audiences de niche. A combiner avec des éléments propres à votre marque, afin de valoriser l’audience.
Par exemple : viser les amateurs de foot pour vendre vos baskets à crampons, plutôt que les amateurs de tous les sports.

Les audiences de marché :

Tournées vers la conversion, les audiences de marché sont à réserver pour les fins de parcours clients, lorsque le client est prêt à finaliser son achat.
Par exemple : une campagne de remarketing basée sur une PLA, soit la basket de foot modèle XX, marque ZZ, déjà consultée par cet internaute.

Que va devenir l’option « Autres centres d’intérêt » ?

De janvier à juin 2015, les campagnes activées avec ce paramètre resteront en l’état. Néanmoins, ensuite, il faudra s’adapter. Durant ces 6 mois, vous aurez toujours la possibilité d’activer, mettre en veille ou modifier une enchère. Les reportings de performances seront conservés.

Besoin d’accompagnement pour calibrer vos nouvelles options de ciblage, contactez-nous !

 

SEO : Penguin va-t-il devenir la règle ?!

Google penguin

Alors que la rumeur d’un déploiement permanent de la mise à jour Google Penguin 3.0 gronde dans l’univers des référenceurs, John Mueller, par ses propos tenus lors de son hangout du 2 décembre, continue d’alimenter les spéculations SEO. Le point sur le devenir de Penguin 3.0 et ses conséquences.

Penguin 3.0, mise à jour ou nouvel algorithme ?

Alors que Penguin 3.0 est en déploiement depuis plusieurs semaines maintenant, nombre de professionnels du SEO suggèrent qu’il ne s’agirait pas d’une simple mise à jour mais d’un filtre permanent. Interrogé sur le sujet lors du hangout du 2 décembre, John Mueller, le Matt Cutts like, reste flou sur les intentions de Google quant à Penguin.

Néanmoins, lors de cette interview, le porte-parole du moteur confirme que le déploiement est toujours en cours. Il a également indiqué qu’il n’était pas certain que Google marque la fin de Penguin par une communication officielle.

Certains en déduisent donc, que Penguin 3.0 serait purement et simplement intégré à l’algorithme à l’avenir. Comme l’est Google Panda.

Un filtre Penguin 3.0 permanent : quel intérêt ?

Pour mémoire, Penguin 3.0 fait la chasse aux amateurs de black hat, notamment les utilisateurs des techniques suivantes :

  • achats de liens
  • réseaux de blogs
  • sur optimisation des ancres
  • linking à faible valeur ajoutée

A la clé, une pénalité infligée aux sites lors de chaque mise à jour.

Si Penguin 3.0 devient un filtre permanent, les webmasters qui ne respectent pas les Guidelines se verront plus rapidement réhabilités, puisqu’ils ne devront plus attendre la mise à jour suivante en cas de pénalité.

A l’inverse, un filtre permanent augmente le risque de se voir pénaliser si l’on ne se plie pas aux bonnes pratiques SEO. Alors, bonne ou mauvaise nouvelle selon vous ?

Pour un conseil efficace en SEO, contactez votre chargé de compte JVWEB !

Google Adwords : des annonces actualisées pour un meilleur taux de conversion

En matière d’annonces Adwords, une seule religion pour optimiser ses performances : tester. Aussi, forts de nos nombreux cas clients, nous avons constaté qu’actualiser régulièrement ses annonces Adwords permettait de maintenir, voire augmenter le taux de conversion, qui s’érode avec le temps. 4 conseils pour rédiger vos pub Adwords efficacement.

TIPS 1 : Maitrisez les bases d’une annonce Adwords efficace

screenshot annonce promod

Avant même de nous lancer dans l’optimisation de la rédaction d’annonces Adwords, validons les bases ! Ainsi, pour une annonce efficace :

  • mentionnez la saisonnalité, afin de mettre l’internaute en contexte
  • mettez en avant les nouveautés produit, afin d’attiser une nouvelle curiosité
  • répondez à l’évolution des besoins, et restez dans l’ère du temps…
  • adaptez votre annonce aux nouveautés de Google Adwords, en l’enrichissant d’extensions, par exemple

TIPS 2 : Impliquez le consommateur

screenshot annonce matelpro

Technique de rédaction classique, l’emploi du Vous comme vecteur d’implication se décline sans complexe dans vos annonces Adwords. Objectif : créer une interaction directe, un échange avec l’internaute, une personnalisation de l’annonce. Ainsi, en insérant des expressions clés telles que « vous », « vôtre », « vous êtes », les tests démontrent un taux de clic à la hausse, jusqu’à 65%.

Quelques mentions rassurantes à votre propos, telles que « site officiel » pour une marque de renom, ont également vocation à rassurer le consommateur. L’association de la personnalisation et de la recommandation de confiance permet de renforcer la connivence.

TIPS 3 : Mettez en scène vos produits

screenshot annonce madeindesign

Si décrire ses produits par le menu est souvent la première démarche, ce n’est pas nécessairement celle qui va créer l’envie chez le consommateur. Ainsi, optez davantage pour une description qui met en lumière l’intérêt pour l’internaute. Que votre produit-il va-t-il lui apporter ?

Concrètement, il vous faut traduire les caractéristiques produit en bénéfices client. Pour cela, usez et abusez des adjectifs qualifiant vos produits. Privilégiez des mots courts et forts, plus impactants.

Un produit fiable, qui apporte sécurité, échangé en cas de besoin est plus sexy qu’une boite 3 vitesses, à cadre titan, garantie 46 mois… A la clé, un meilleur taux de clic et un CPC à la baisse.

TIPS 4 : Anticipez les questions des clients

L’internaute est un indécis, perdu au milieu de multiples propositions. C’est à vous de le guider ! Pour cela, répondez pour lui à ses questionnements. Faites migrer ses interrogations en besoin. De « aurez-vous besoin », passez à « vous en avez besoin pour… » Engagé par cette communication, le taux de clic est multiplié. L’usage du terme « veut » augmente, par exemple, le CTR de 59%. Lorsque le besoin est clairement identifié dès l’annonce, le taux de conversion est lui aussi optimisé.

Besoin d’accompagnement pour la mise à jour de vos annonces Adwords ? Contactez les chargés de compte JVWEB, expert SEO SEM.

 

L’algorithme Google désormais capable de décrire les images

GOOGLE_IMAGE_DESCRIPTION _

Une fois n’est pas coutume, cette semaine, Google annonce une évolution de son algorithme qui ne se veut pas punitive, mais au contraire, source de progrès. Désormais capable de décrypter le contenu d’une image, le moteur est à même de générer automatiquement un texte descriptif. Bon ou mauvais plan ?

Ecriture automatique de légendes photo : comment ça marche ?

Annoncé par Google, l’analyse du contenu image associée à la description d’une légende automatique est le fruit de savoir-faire très poussés. En substance, l’algorithme du moteur s’appuie sur des techniques complexes, comme le machine learning, l’apprentissage automatique par un robot, ainsi que sur des techniques linguistiques issues de la traduction, le RNN (Récurrent Neural Network) et le CNN (Convolutional Neural Network).

Par une série de rebonds entre les systèmes, le moteur est alors capable de transformer une phrase en image vectorielle. Puis, un vecteur en un mot, dans une langue cible. De ce ping pong, Google extrait alors une description générée automatiquement. Par exemple, pour l’image ci dessous : « Un groupe de personnes sur un marché extérieur. Il y a beaucoup de fruits et légumes. »

google-description-image

google-description-images-2

Pourquoi Google veut-il décrire automatiquement les images ?

Outre l’intérêt technologique, cette nouveauté offre de nombreuses perspectives, notamment pour Google Images. Seulement, pour l’heure, Google reste timide quant aux utilisations possibles.

Sur le blog officiel, le moteur évoque uniquement trois objectifs :

  • Aider les personnes en déficience visuelle à comprendre les images
  • Fournir une description de substitution pour les mobiles en cas de connexion lente
  • Simplifier la recherche sur Google Images

Du coté des éditeurs, certains se demandent déjà comment corriger les descriptions automatiques ou encore quel sera l’impact sur le SEO. Pour l’heure, aucune information n’est disponible sur le sujet.

Que pensez-vous de cette nouveauté Google ?

CES : JVWEB décolle pour Las Vegas !

ces-las-vegas

Après l’Australie, l’équipe s’envole cette fois pour Las Vegas. Au programme : une participation unique au salon des innovations IT : le CES. En somme, une opportunité unique de promouvoir JVWEB et la technologie made in France de l’autre coté de l’Atlantique.

Consumer Electronic Show : le rendez vous international des start-upeurs !

150 000 visiteurs, 3200 exposants, 7000 journalistes… Des chiffres à donner le tournis pour ce grand rendez vous annuel des entreprises de l’électronique, l’informatique, l’énergie, la robotique. Emblème de l’innovation, le salon CES se tiendra à Las Vegas du 6 au 9 janvier 2015.

Pour la première fois, le CES réserve un stand à l’excellence française en matière de technologies. Accessible sur dossier, l’espace Eureka est réservé aux entreprises innovantes en matière de « consumer technology », capables de présenter une démo produit, alors même que celui-ci n’est pas commercialisé sur le marché.

Nous avons, aujourd’hui, le plaisir de vous annoncer que notre candidature a été retenue pour figurer parmi 10 start up françaises, issues de la French Tech Montpelliéraine.

JVWEB au CES du 6 au 9 janvier 2015

Largement investi à l’international, JVWEB souhaite, par sa présence au CES poursuivre son engagement et se positionner comme représentant de l’innovation française à l’international. Le CES signe, pour toute l’équipe, une opportunité de taille de concrétiser cette ambition. Ainsi, du 6 au 9 janvier, JVWEB s’envolera pour le royaume des Casinos !

Au programme, la présentation de nos outils propriétaires et de leur potentiel technologique. Mais aussi, des rencontres clients et partenaires au travers des conférences, ateliers et animations organisées. En somme, 3 jours pour nouer des liens forts et profiter d’une couverture presse outre Atlantique

Nous avons hâte d’y être !

Le CES en pratique

Consumer Electronic Show
Du 6 au 9 janvier
Las Vegas

Renseignements et inscriptions sur http://www.cesweb.org/

Happy end
13,1%