L’on savait la vitesse de chargement rédhibitoire pour les utilisateurs, dont la patience n’excède pas 3 secondes. C’est désormais Google qui s’impatiente. Alors que le temps de chargement compte déjà parmi les facteurs de classement, le moteur annonçait lors de son Google Developers Summit préparer un badge pour récompenser les bons élèves et afficher les moins rapides…

Vitesse de chargement, l’offensive Google…

Paramètre essentiel d’une bonne expérience utilisateur, la vitesse de chargement devient le nouveau cheval de bataille de Google. Pour faire passer Internet à la vitesse supérieure, le géant a annoncé la prochaine mise en place d’un label dédié au temps de chargement.

Annoncée comme graduelle, cette nouvelle course à la vitesse se fera par l’intermédiaire d’un badge de vitesse. Les sites les plus rapides avec un « badge positif », les plus lents, affichés comme tel grâce à leur « badge négatif ».

Si la forme reste à définir, l’on parle seulement pour l’instant, d’une barre de progression à coloris variable (vert pour les rapides, rouge pour les traîne-savates), l’idée est bien de stimuler les équipes techniques à prendre leur code par les cornes.

Vitesse de chargement, ce qui peut vous trahir…

Pour l’heure, le mouchard serait l’historique des temps de chargement, qui servirait de base pour vous ranger dans un camp ou l’autre. A cela, Google suggère d’ajouter des informations relatives à l’appareil utilisé pour la consultation, et même votre connexion internet.

Là encore, nous pouvons compter sur le pouvoir prédictif du grand maître pour nous aiguiller. Une chose est sûre, écoper d’un badge « site lent » aura un impact extrêmement négatif sur votre trafic. Car, oui, les utilisateurs veulent tout, tout de suite. Et s’en tiendront à ce qui est marqué sur l’emballage…

Temps de chargement, comment s’en sortir sans perdre son trafic ?

Professionnel que vous êtes, vous avez certainement débuter les optimisations temporelles depuis belle lurette. Dans le doute, relisez nos conseils pour muscler votre check list temps de chargement. Allégement des visuels, épurement du code, affichage partiel… les techniques sont multiples et méritent clairement que l’on s’y intéresse.

Evidemment, face à cette annonce, Google ne vous laisse pas aux mains du temps qui passe. Mais, vous livre des outils, somme toute pratiques, pour réaliser votre bilan :

Vous l’aurez compris, si rien n’est encore officiel, le sujet de la vitesse de chargement est plein et entier. Faites appel aux experts JVWEB pour vous éclairer.